Europa League

La Gantoise a frappé un grand coup lors de la 4e journée de l'Europa League de football jeudi en allant s'imposer à Wolfsburg (1-3). 

Joao Victor (20e, 1-0) avait pourtant donné l'avance aux Allemands mais Roman Yaremchuk (50e, 1-1), Laurent Depoitre (66e, 1-2) et Michael Ngadeu (76e, 1-3) ont porté les Buffalos en tête du groupe I (8 points). Wolfsburg suit avec 5 points alors que Saint-Etienne et Oleksandriya, qui ont partagé l'enjeu en Ukraine (2-2), en comptent 3.

La Gantoise s'attendait à une chaude entrée en matière et elle a été servie. Dès la mise en jeu, Wolfsburg a porté le danger dans le rectangle gantois et a réclamé d'emblée un penalty pour une faute d'Elisha Owusu (1e). En pleine tempête, Michael Ngadeu a alors sorti un centre de Josip Brekalo (3e). L'attaquant croate des Loups ne s'est toutefois pas montré très efficace en envoyant un ballon au ciel alors qu'il se trouvait au point de penalty (4e) et en plaçant sur Thomas Kaminski un coup de coin (6e). Josuha Guilavogui (11e), Maximilian Arnold (14e) et Victor (15e) ont encore rendu la vie dure aux Buffalos. Cependant, Wolfsburg semblait vouloir respirer un peu quand Victor a trompé Kaminski (20e, 1-0).


La Gantoise a fini par sortir de son camp mais Nana Asaré n'a pas été bien inspiré en tentant sa chance à distance (28e). Les Gantois étaient manifestement mieux dans le match et Arnold a été obligé de commettre une faute sur Odjidja (45e).

S'ils n'avaient pas été dangereux jusque-là, les Buffalos ont frappé à la reprise par Yaremchuk. Héros du match aller, l'Ukrainien a surpris Pavao Pervan d'une volée de l'extérieur du rectangle (50e, 1-1). 

Gand avait le match en mains et sur son premier coup de coin de la rencontre, Odjidja a trouvé Depoitre, qui s'est débarrassé de son homme pour envoyer le ballon dans le plafond (66e, 1-2). 

Le match avait complètement changé de physionomie. Sur un coup de coin, le gardien de Wolfsburg a mal boxé le ballon qui a atterri sur la tête de Ngadeu (76e, 1-3). La victoire était dans la poche d'autant que les Buffalos n'ont pas été soumis à une pression insoutenable.