Le joueur a été la cible de coups de sifflets émanant des supporters tchèques. Ce n'est pas la première fois que les supporters du Sparta Prague sont associés à ce type d'incident: en août, le milieu de terrain de l'AS Monaco Aurélien Tchouaméni avait été la cible de cris racistes lors de la victoire des Monégasques dans la capitale thèque, en match de qualification pour la Ligue des Champions.

Sanctionné par l'UEFA, le Sparta Prague devait jouer le match contre les Rangers à huis-clos. Mais l'instance du foot européen a finalement autorisé la présence d'environ 10.000 supporters, dont la plupart étaient des enfants.

Conspué pendant tout le match, Kamara avait été victime en mars dernier d'insultes racistes proférées par le joueur du Sparta Ondrej Kudela lors d'un match d'Europa League, ce qui avait valu à l'international tchèque d'être suspendu dix rencontres.

Le milieu de terrain de 25 ans, né en Finlande de parents sierra-léonais, avait été exclu jeudi passé après avoir reçu un deuxième carton jaune.