Europa League Le gardien allemand du Besiktas s'est une nouvelle fois mis en évidence ce jeudi.

Il n'y a pas qu'à Gand que les gardiens font des boulettes. Si celle de Thomas Kaminski n'a pas coûté cher aux Buffalos, le boulette du gardien du Besiktas, Loris Karius, a mené le club turc vers une grosse défaite face à Bratislava.

L'Allemand Loris Karius est coutumier du fait. Déjà lors de la finale de la Ligue des Champions 2018 face au Real Madrid, le gardien, alors à Liverpool, s'était troué à deux reprises permettant au Madrilènes de s'imposer 3-1.

Ce jeudi, face au Slovan Bratislava, Karius a à nouveau fait parler de lui dans le mauvais sens du terme. Après un quart d'heure de jeu, il sort de sa surface pour intercepter un long ballon dégagé par le gardien slovaque. Sauf que le portier négocie mal la trajectoire de celui-ci et se fait lobber tout en heurtant son défenseur, laissant toute la liberté à l'attaquant de Bratislava, Andraz Sporar pour inscrire son premier but de la soirée (il a également inscrit le 2-2).

Le Besiktas s'est finalement incliné 4-2.