Michel Preud'homme, le coach du Standard, était plutôt soulagé après la victoire de son équipe 2-1 aux dépens d'Akhisarspor, jeudi soir à Sclessin lors de la 2e journée du groupe J de l'Europa League. 

Les trois premiers points du club liégeois dans la compétition leur permettent de rester en course pour la qualification. "Nous n'avons pas joué un grand match, mais un match sérieux" a résumé le technicien liégeois. "Le contrat est rempli avec la victoire. On a essayé de marquer sans se dégarnir trop, ce qu'on a plus ou moins bien fait. On a perdu trop de ballons faciles et on a manqué la dernière passe. Mais on est resté dans la structure préétablie et cette abnégation qui a permis la victoire. Le système avec trois attaquants, déjà appliqué à Ostende, a moins bien fonctionné ce soir. Ce ne fut pas un match facile. Akhisar a des joueurs avec d'énormes qualités techniques. Si tout tournait mal on aurait pu concéder le partage mais pour une fois ce ne fut pas le cas. Dans un match pas facile on a réussi à ramener les trois points. a un autre moment de la saison, cela n'aurait peut-être pas été le cas."

La victoire de Krasnodar 2-1 face à Séville, dans l'autre match du groupe J "est la mauvaise nouvelle de la soirée", a estimé MPH. "C'est la preuve qu'un déplacement en Russie n'est pas facile. En plus, il paraît que Krasnodar, qui a réussi à inverser le résultat, a tiré à trois reprises sur le cadre. Alors peut-être que Séville et Krasnodar sont les deux meilleures équipes du groupe."