L'entraineur du Racing Genk, Peter Maes, s'est montré plein de confiance, mercredi, à la veille du match d'Europa League contre le club italien de Sassuolo, qui se déplace dans le Limbourg.

"Nous jouerons contre une équipe très expérimentée, qui est très dangereuse en reconversion, de par son organisation. Nous devrons en tenir compte, mais également oser nous appuyer sur nos propres forces. Si nous construisons avec notre enthousiaste jeunesse, les bons résultats vont suivre d'eux-mêmes". Peter Maes a indiqué être conscient que l'opposant italien sera difficile à déstabiliser. "Comme toutes les équipes italiennes, Sassuolo a une discipline de fer, en matière de défense. Ils jouent en bloc, et peuvent rester un match entier avec la même organisation. Ils choisissent leurs moments, pour sortir de manière fulgurante et sont alors très dangereux. La possession de balle ne les intéresse pas. Nous le savons, et cherchons des solutions".

Face aux Italiens, Genk a toutefois "de nombreux jeunes pleins de talent, qui envisagent la rencontre l'esprit léger. Si nous trouvons un équilibre avec un peu plus de maturité, les résultats suivront. C'est l'identité du Racing Genk et nous voulons la conserver, peu importe l'adversaire. Nous ne pourrons progresser que de cette manière. On peut déjà voir maintenant qu'on joue davantage vers l'avant que la saison dernière. A l'époque, nous n'en étions pas encore capable. L'inconvénient c'est qu'alors on donne un peu plus d'espace derrière. C'est normal. Nous devons arriver à faire moins d'erreurs, et tout s'arrangera certainement".

Genk a perdu il y a deux semaines son premier match de la poule F, 3-2 contre le Rapid Vienne. Sassuolo s'est imposé 3-0 à domicile contre l'Athletic Bilbao.


"Prêt mentalement et physiquement"

Leon Bailey, un jour avant le choc contre Sassuolo en Europa League, a assuré "se sentir en forme", mercredi, pour ce match à domicile de Genk. L'entrainement "s'est bien passé", assure le petit prodige jamaïcain, qui souffrait de douleurs à l'aine. "Mentalement et physiquement, je suis prêt à me montrer. J'aime les défis et je suis impatient d'être à ce match de jeudi". Selon l'ailier de 19 ans, la défaite 4-1 en Jupiler Pro League de dimanche, à Courtrai, n'a pas longtemps perturbé le vestiaire. "Cela n'a pas de sens de rester sur ce qui n'a pas fonctionné", estime-t-il. "Je trouve que l'on propose un bon football ces dernières semaines. Nous dominons à chaque fois le jeu, et nous nous offrons des occasions, seul le résultat manque. Cela viendra bien, si nos prestations continuent à évoluer positivement".

Lors du match perdu 3-2 par les Limbourgeois le 15 septembre au Rapid Vienne, la première rencontre des Limbourgeois dans la poule F, Bailey avait marqué un doublé. "J'ai retenu de ce match contre le Rapid qu'il fallait qu'on concrétise nos occasions. Eux, ils ont terminé leurs actions. La différence, en termes d'efficacité, doit fonctionner dans notre sens jeudi. Si je peux venir du flanc droit, ma position favorite, je suis dangereux devant le but. C'est un beau défi pour moi, de me mesurer à des équipes du top".