La Belgique revient dans le sillage du football néerlandais.

Le classement Uefa l’atteste : la Belgique et son championnat ont pris le dessus sur les Pays-Bas. On est bien loin de l’outrageuse domination batave durant les années 70 ou 90, mais notre époque a marqué un réel tournant footballistique.

Les Pays-Bas ne sont plus un championnat phare en Europe mais bien un lieu de passage entre leur centre de formation ou de plus petites Ligues et d’autres compétitions plus aisées. Ce changement est dû à deux éléments : un championnat qui plafonne et des Ligues majeures débordant d’argent.

Ne pouvant plus concourir pour les trophées européens, les pensionnaires d’Eredivisie se sont tournés vers la formation et l’import/export à l’image d’un Feyenoord dépouillé de tous les produits de sa formation après la Coupe du Monde 2014 ou d’un Ajax Amsterdam alignant une bande de gamins dont certains, Milik en l’occurrence, ont rapporté 32 millions.

Ce switch, la Belgique l’a également effectué en se basant sur le modèle de nos voisins. Jusqu’à les égaler en terme de résultats récents et de philosophie de travail. La preuve : avant, nos meilleurs joueurs filaient outre-Moerdijk, ils prennent désormais le tunnel sous la Manche contre de grosses sommes.

© dh