Les supporters ajacides et liégeois ne sont pas de grands amis, loin de là. Les mesures sont très strictes.

Si ce déplacement à Amsterdam sera certainement le plus court de cette campagne, avec à peine un petit peu plus de 200 kilomètres depuis Liège, il sera aussi l’un des plus encadrés. Les relations entre les supporters ajacides et liégeois ne sont pas au beau fixe, pour ne pas dire davantage, et les autorités locales craignent des échauffourées identiques à celles d’il y a deux ans qui avaient opposé les fans principautaires à ceux de Feyenoord.

La cause de cette tension entre ces deux clans ne remonte pas à un événement précis mais s’explique tout simplement par les excellentes relations qu’entretiennent les supporters de l’Ajax et d’Anderlecht. Et, dans cet univers, les ennemis de mes amis sont aussi mes ennemis...

Pour éviter tout débordement, des mesures de sécurité assez strictes ont été décidées. Le Standard dispose de 2.100 tickets pour cette joute européenne et tous les déplacements devront uniquement s’organiser via des cars. C’est-à-dire que personne ne pourra venir par ses propres moyens aux Pays-Bas s’il veut avoir l’occasion de suivre la rencontre dans le stade. Tous les cars sont attendus, ce jeudi, dès 14 h sur une aire d’autoroute proche de la frontière (Hazeldonk) et ne recevront qu’à ce moment leur ticket pour le match. Une fois la distribution terminée, cinq ou six navettes emmèneront tout le monde immédiatement au stade pour éviter qu’ils circulent dans le centre-ville. Et tout le monde sera ramené en Belgique dès le coup de sifflet final.

Théoriquement, ces dispositions devraient empêcher tout débordement, même si elles n’avaient pas empêché plusieurs incidents à Rotterdam, notamment à cause d’une sécurité locale assez tendre…