Europa League Suspendu à l’aller, le Teodorczyk de l’Apoel Nicosie est de retour.

Igor De Camargo va céder sa place pour la rencontre de ce jeudi. Qui le remplacera ? Pieros Sotiriou, un inconnu du grand public belge. Pas de René Weiler.

S’il y a bien un nom qui trotte dans la tête du coach suisse, c’est bien celui de l’attaquant chypriote de 24 ans. "Il est le meilleur joueur de l’Apoel Nicosie..." résume-t-il sans détour. "Il a encore marqué ce week-end (NdlR : l’ouverture du score de la victoire 2-1 face à Omonia Nicosie) . L’équipe est plus forte quand il est là. Il faudra faire attention. On est préparé."

Il faut l’être car s’il n’a pas les statistiques de Lukas Teodorczyk, il n’en est pas loin avec ses 22 buts en 39 matchs.

Pour arriver à de tels chiffres, l’attaquant de 186 centimètres utilise principalement ses qualités dans le jeu aérien. Son timing est précis, sa puissance impressionnante. Avec lui, chaque centre est mortel et chaque but ponctué d’un dab (NdlR : célébration popularisée par Paul Pogba).

Longtemps, l’efficacité a été son gros point faible. Cette année, la donne a bien changé. L’avant-centre marque comme il respire et ne compte pas s’arrêter après avoir battu l’Olympiacos (0-1) et les Young Boys Bern (1-0) à lui seul ou presque. Il a également éclaboussé les seizièmes de finale de sa classe avec une volée qui a mis l’Apoel Nicosie sur orbite face à l’Athletic Bilbao.

Débarqué du club voisin (l’Olympiakos Nicosie) en 2013 contre 80.000 euros, Sotiriou va bientôt remplir les caisses de son président. L’Angleterre (Everton et Southampton), l’Allemagne (Dortmund et Mönchengladbach) et l’Italie (Torino) l’ont placé sur leur liste prioritaire.

L’Olympiacos devrait toutefois leur griller la priorité. Les Grecs auraient déjà un accord avec l’attaquant. Ils débourseront 2,5 millions. Une affaire en or s’il continue à marquer aussi facilement.