Leipzig sombre contre l'Union Berlin et s'enfonce dans la crise

Le RB Leipzig, naguère terreur de la Bundesliga, n'est plus que l'ombre de lui-même. Les Saxons ont sombré vendredi soir sur la pelouse de l'Union Berlin (2-0), et s'enfoncent pour de bon dans leur première crise sportive depuis la montée en première division en 2016.

AFP
Leipzig sombre contre l'Union Berlin et s'enfonce dans la crise
©AFP

Pour l'Union, le "petit" club de Berlin aux ambitions modestes, cette nouvelle victoire permet d'accrocher provisoirement le top-4, qualificatif pour la Ligue des champions, en attendant les rencontres du week-end. Avec 18 points, le RB stagne en 8e position, mais cinq équipes peuvent potentiellement le dépasser lors des matches de samedi et dimanche.

"Notre problème, c'est la constance", avait reconnu jeudi l'entraîneur américain Jesse Marsch, dans une analyse sans langue de bois de la situation.

"Si on regarde nos cinq ou six meilleurs matches, on se dit: c'est une super-équipe: beaucoup de buts, dominatrice. Mais si on regarde nos mauvais matches, on se demande +Mais que fait l'entraîneur avec ce groupe?+", a lâché le technicien, qui s'exprimait par vidéo, puisqu'il est en quarantaine depuis plusieurs jours en raison d'un test positif au Covid-19.

"J'ai certainement commis des erreurs", a dit Marsch, qui semble avoir perdu son optimisme proverbial: "Je sais qu'il y a des questions sur mon travail, et c'est normal". Leipzig n'a encore jamais limogé un entraîneur en six saisons parmi l'élite, et Marsch assure qu'il ne se sent pas sous pression.

Mais il n'a pas réussi à faire oublier son prédécesseur Julian Nagelsmann, parti au Bayern à l'intersaison. Et devant les 13.000 spectateurs autorisés dans le pittoresque stade de l'Union (capacité maximale: 22.000 places), Leipzig est apparu comme une équipe quelconque.

Bousculé pendant les dix premières minutes, le RB a encaissé un but après 6 minutes seulement, par Taiwo Awoniyi (1-0). Christopher Nkunku, l'un des joueurs de Leipzig à surnager en ces temps difficiles, a égalisé rapidement, d'un tir de 30 m dont le rebond a trompé le gardien (1-1, 13e).

Mais Leipzig n'avait pas la rage nécessaire pour venir gagner à Berlin. Et l'Union, qui s'est créé les occasions les plus dangereuses, a très logiquement pris l'avantage peu avant l'heure de jeu par Timo Baumgartl, à l'arrivée d'une combinaison sur corner (2-1, 57e).

Les Berlinois ont ensuite manqué plusieurs occasions de tuer le match. Leipzig, qui accueille cette semaine à huis clos Manchester United en Ligue des champions, n'a jamais donné l'impression de pouvoir renverser le match.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be