Le Bayern mate Dortmund 3-2, doublé de Lewandowski

Impitoyable Bayern! Avec un doublé de Lewandowski, le "Rekordmeister" a remporté samedi à Dortmund le "Klassiker" pour la septième fois consécutive (3-2), pour reprendre quatre points d'avance en tête de la Bundesliga après 14 journées.

AFP
Le Bayern mate Dortmund 3-2, doublé de Lewandowski
©AFP

De la passion, du drame, des buts! Le match le plus prestigieux du football allemand a tenu toutes ses promesses. Mais les Bavarois, sur leurs qualités individuelles, ont fait la différence en exploitant parfaitement les quelques erreurs du Borussia, notamment du malheureux Mats Hummels, impliqué sur les trois buts adverses.

Dans la guerre des buteurs, le "vieux" Robert Lewandowski, 33 ans, a de nouveau pris le meilleur sur son jeune rival Erling Haaland, qui n'a marqué qu'une seule fois, même s'il a donné beaucoup de fil à retordre à la défense centrale 100% française, Lucas Hernandez et Dayot Upamecano.

L'après-match a été marqué par un vif débat sur l'arbitrage, le directeur de jeu ayant "oublié" en première période une faute d'Hernandez sur Marco Reus dans la surface qui aurait pu valoir un pénalty pour Dortmund. Il a par ailleurs sifflé une main contestée de Hummels dans la surface, qui a donné le but de la victoire à Munich (3-2, 77e).

Marco Rose, l'entraîneur de Dortmund, a été exclu en fin de partie pour avoir exprimé ses doléances en des termes un peu trop crus.

"Un match fou"

"Ca a été un match complètement fou", a admis le capitaine du Borussia Marco Reus, "nous avons toujours eu la sensation que nous pouvions le gagner, et c'est doublement frustrant de l'avoir perdu comme ça".

Les Bavarois eux-mêmes, dont l'entraîneur Julian Nagelsmann, ont reconnu que la faute de Hernandez aurait pu mériter une sanction. "C'est dommage que ce soit cela qui fasse la différence dans ces matches décisifs, je peux comprendre leur frustration", a même reconnu Thomas Müller.

Dortmund est entré dans le match à cent à l'heure, et a ouvert le score par l'international Julian Brandt dès la 5e minute, d'un superbe tir tendu d'une dizaine de mètres (1-0).

L'ambiance était donnée, et les 15.000 spectateurs admis dans le stade (en raison des restrictions anti-Covid) ont fait (presque) oublier le "Mur jaune" et ses 24.000 fanatiques debout.

Mais dans les matches de prestige, le "Rekordmeister" ne met jamais longtemps le genou à terre. A la 9e minute, Thomas Müller a contré dans le rond central une relance de Hummels, en position de dernier défenseur. Il a lancé en profondeur Robert Lewandowski, qui ne s'est pas fait prier pour marquer son... 22e but en championnat contre Dortmund, en 15 matches!

Combat

Egalité au tableau d'affichage, et égalité dans l'envie. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup. Les actions dangereuses se sont succédées sans relâche des deux côtés.

Sur une nouvelle attaque du Bayern, Raphaël Guerreiro dans la surface a mal dégagé un ballon, qui a rebondit sur Hummels avant d'atterrir dans les pieds de Kingsley Coman. L'international français a placé un tir tendu juste sous la barre (2-1, 44e).

Mais Lewandowski avait marqué, et Haaland ne pouvait pas rester muet. Au retour des vestiaires, le Norvégien de 21 ans a placé en lucarne, hors de portée de Manuel Neuer, une merveille de balle enroulée du pied droit au deuxième poteau qui a fait rugir de plaisir le Signal Iduna Park (2-2, 48e). Le 51e but de Haaland en 51 matches de Bundesliga.

Après la pause, c'est Dortmund qui s'est créé le plus d'occasions. "En deuxième période, je ne suis pas sûr que nous ayons mérité la victoire sur le plan du jeu, mais dans le combat nous étions présents", s'est félicité Thomas Müller.

Le Borussia n'a plus battu le "Rekordmeister" depuis novembre 2018. Et Munich a pris, une nouvelle fois, un ascendant psychologique qui peut lui ouvrir la voie vers un 10e titre consécutif de champion d'Allemagne.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be