La chronique de Miguel Tasso: ne jamais sous-estimer un adversaire

Une chronique signée Miguel Tasso.

La chronique de Miguel Tasso: ne jamais sous-estimer un adversaire
©D.R.
En football, comme en politique ou en affaires, la diplomatie est une vertu. Et mieux vaut, du coup, faire preuve de prudence à l’heure de dénigrer un adversaire. Même Pep Guardiola, qui a pourtant plus d’une corde à son arc, s’est fait piéger cette semaine lors de la Ligue des champions. Après le match aller, le coach de Manchester City n’avait pas hésité à ironiser, à mots couverts, sur le style "préhistorique" de l’Atletico Madrid. Il stigmatisait notamment le jeu ultra-défensif du club colchonero. Le retour de bâton n’a pas tardé. Touchés dans...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité