Plus que 5 joueurs sous contrat à Derby, son agent sous investigation et la course avec Kompany : l'année éprouvante de Wayne Rooney

L'ancienne gloire de Manchester United et de l'Angleterre a démissionné en tant qu'entraîneur de Derby cette semaine. Il était cité à Burnley avant que Vincent Kompany n'y soit intronisé.

Plus que 5 joueurs sous contrat à Derby, son agent sous investigation et la course avec Kompany : l'année éprouvante de Wayne Rooney
©PHOTONEWS

En tout cas, sa première en tant que coach principal aura été riche en expériences. Après un an en tant que joueur-entraîneur et six mois en tant qu'entraîneur, Wayne Rooney a décidé de claquer la porte de Pride Park derrière lui. Pourtant, même si la relégation du club en League One (D3 anglaise) était déjà actée, Rooney semblait bien parti pour rester à Derby. Mais quand l'homme d'affaires anglais, Chris Kirchner, a manqué de prouver qu'il possédait bel et bien les fonds pour racheter le club, l'ancien attaquant de Manchester United a revu ses plans.

En remettant sa démission, Rooney a mis fin à un premier chapitre éprouvant de sa jeune carrière d'entraîneur. Il faut dire qu'il avait placé ses espoirs en Kirchner et a soutenu le projet de l'homme d'affaires publiquement. Raison pour laquelle repartir de zéro en D3 ne le gênait pas. À l'heure actuelle, seuls cinq joueurs font encore partie de l'équipe première de Derby. Vu leur situation financière, les Rams sont encore interdits de transferts par la EFL (English Football League, qui gère les divisions inférieures).

Suspicions de payements secrets

Même si l'affaire n'est en aucun cas la cause de son départ d'après The Telegraph, l'agent de Rooney a désormais été placé sous investigation par la FA. La raison ? Paul Stretford aurait secrètement payé les salaires des joueurs et des membres du staff au mois de mai dans le but de faciliter le dossier de reprise de Kirchner. La FA enquête ainsi sur un possible conflit d'intérêts vu sa relation étroite avec Rooney.

Au moins les supporters de Derby aperçoivent désormais une petite lueur d'espoir. David Clowes (Mike Ashley, l'ancien propriétaire de Newcastle a aussi été cité à un moment donné) serait sur le point de reprendre les rênes du club. Liam Rosenior, l'adjoint de Rooney, a été promu (temporairement) au rang d'entraîneur principal. "Selon moi, le club a besoin de quelqu'un avec une énergie fraîche et qui n'est pas affecté parce qu'il s'est passé au cours des 18 mois", a confié Rooney au moment d'annoncer son départ. "Mon passage au club, mes émotions ont pris la forme de montagnes russes. Mais je dois dire que j'ai apprécié le défi."

Doublé par Lampard et Kompany

Ce fameux défi s'apparentait à une mission impossible : sauver Derby de la relégation alors que le club était en liquidation dès septembre et pénalisé de 21 points en Championship. S'il n'y avait pas de miracle au bout du compte, Rooney a eu le mérite de créer un véritable esprit de groupe et de prouver qu'il avait les capacités tactiques nécessaires. Les Rams ont terminé avant-derniers, à sept points du premier non-relégable. Sans cette pénalité de 21 points, l'ancien club de Branko Strupar aurait fini la saison à la 17e place (sur 24).

Son excellent travail dans des conditions plus que difficiles lui a valu des louanges et, naturellement, d'autres formations sont venues aux nouvelles. Everton, notamment. Mais Rooney n'a pas cédé aux avances de son club de cœur en janvier, refusant de s'asseoir à table avec les dirigeants des Toffees parce qu'il "avait encore beaucoup de travail à Derby". Tandis que Frank Lampard a pris place sur le banc d'Everton entre-temps, Burnley aussi se serait intéressé à "Wazza", mais les Clarets ont opté pour Vincent Kompany.

Qu'il ait des regrets ou pas, Rooney va désormais se concentrer sur l'obtention de sa licence professionnelle. Mais nul ne doute qu'un club viendra rapidement se renseigner à son sujet. "Je sais convaincu qu'un jour, je serai entraîneur en Premier League", a-t-il récemment déclaré. "Je suis prêt, à 100%."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be