Espagne: le Real étrille le Celta et repasse leader ex-aequo

Le Real Madrid a corrigé le Celta Vigo 4-1 en Galice samedi soir pour la deuxième journée de Liga, et repasse leader provisoire ex-aequo avec Osasuna et le Betis Séville, vainqueurs de Cadix et de Majorque plus tôt dans la journée.

AFP
Espagne: le Real étrille le Celta et repasse leader ex-aequo
©AFP

Au lendemain du départ de Casemiro vers Manchester United, les Madrilènes ont retrouvé le sourire grâce à un pénalty de Karim Benzema (14e) et un bijou signé Luka Modric (42e), qui a aussi servi en profondeur Vinicius à la 56e avant un dernier but de Fede Valverde (66e), alors que Iago Aspas avait égalisé à 1-1 sur pénalty (23e).

Délaissé par son acolyte brésilien et par Toni Kroos (malade), et flanqué des deux jeunes Français Aurélien Tchouaméni et Eduardo Camavinga au milieu du terrain, le vétéran Modric, 37 ans le 9 septembre, a signé un nouveau récital.

Il a cloué Agustin Marchesin sur place et a laissé le public bouche bée avec sa conduite chaloupée qui s'est conclue au fond des filets, et a offert un ballon parfait à "Vini" pour le 3-1. Le Brésilien, unique buteur de la finale de la Ligue des champions en mai (1-0 contre Liverpool), s'est même prosterné devant le Ballon d'Or 2018 après son but.

Le public du stade Balaidos s'est même levé à la sortie du joueur à la 77e, remplacé par Dani Ceballos.

Tchouaméni, post-Casemiro

Et avant le chef d'oeuvre de Modric, c'est Karim Benzema qui a ouvert son compteur de buts en Liga cette saison, en transformant un pénalty causé par une main involontaire du péruvien Renato Tapia dans la surface.

Le nouveau troisième maillot noir et jaune fluo qu'étrennait le Real a habillé de lumière le goleador français et le génie croate, et semble aller comme un gant à Aurélien Tchouaméni.

Lancé par Carlo Ancelotti, le jeune milieu est amené à prendre plus vite que prévu la relève de Casemiro, parti à Manchester pour 70 millions d'euros et 11 millions de bonus. Et il a parfaitement assumé ses responsabilités samedi.

L'ex-Monégasque Tchouaméni, recruté cet été pour 80 millions d'euros, a par exemple été à l'origine du quatrième but merengue, sur un ballon que Benzema a laissé filer vers Valverde.

A noter également le pénalty manqué par Eden Hazard : Benzema a laissé le Belge tirer le pénalty qu'il a provoqué en fin de match (86e), mais Hazard, qui cherche toujours à se relancer au Real, a buté sur le portier adverse.

Pénaltys en folie

Plus tôt dans la journée, Osasuna a continué son début de saison parfait en s'imposant 2-0 à domicile contre Cadix, grâce à deux pénaltys de Chimy Avila (37e) et de Kike Garcia (79e).

Les Navarrais partagent ainsi provisoirement la tête du classement avec le Real Madrid et le Betis Séville, qui a arraché un succès 2-1 à Majorque au terme d'un match électrique grâce à, là encore, deux pénaltys de Borja Iglesias (9e, 73e).

Il faudra attendre les autres matches pour savoir quelle équipe les rejoindra à la première place.

L'Atlético Madrid reçoit Villarreal dimanche (19h30) avec cette ambition, mais le FC Barcelone, accroché par le Rayo Vallecano lors de la première journée et qui affronte la Real Sociedad dimanche soir (22h00), ne peut espérer les rattraper.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be