Corruption, chantage et sévices : Nasser al-Khelaïfi accusé de "methodes sulfureuses"

Nos confrères de Libération rapporte une affaire opposant le président du PSG à un entrepreneur franco-algérien. Ce dernier aurait été libéré après 9 mois de détention après avoir remis des dossiers compromettants sur Al-Khelaïfi.

Corruption, chantage et sévices : Nasser al-Khelaïfi accusé de "methodes sulfureuses"
©BELGA

C'est une affaire qui pourrait bousculer le PSG et le Qatar à deux mois de la Coupe du monde. Le quotidien Libération raconte le conflit opposant Nasser Al-Khelaïfi et Tayeb B., un entrepreneur franco-algérien. Ce dernier aurait été arrêté à Doha le 13 janvier 2020 car il détenait des documents compromettants envers le dirigeant. Il aurait été libéré neuf mois plus tard après la remise aux autorités de l'émirat de disques durs et clés usb comprenant ces données.

Dans son article, le journal français dénonce les "méthodes sulfureuses" de l'homme fort du club de la capital. Ces documents compromettants porteraient des preuves d'une corruption dans l'obtention de l'organisation du Mondial 2022, de faits de travail dissimulé de la part de Al-Khelaïfi et des révélations sur sa vie privée.

Un proche du président du PSG l'a défendu dans le journal. "Tayeb.Bestun maître-chanteur qui voulait des millions d'euros et qui s'est brûlé".

Une autre source est plus catégorique. Pour lui, cette affaire va faire grand bruit.

Que ce soit des documents d'ordre financier, de vie privée, ou les deux, on peut aisément se dire que les autorités qataries voulaient empêcher que leur révélation puisse fracturer la success story parisienne d'Al-Khelaïfi. Cela ne justifie en revanche en rien le traitement inhumain qu'il dit avoir subi à Doha.Ces dossiers ouvrent les portes d'un inframonde sidérant, nous propulsant dans les coulisses du PSG. Le club avait comme une mini agence de renseignement autour de lui, qui semble commencer à se déchirer. Ça risque de violemment secouer ces prochains mois."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be