Deux supporters de Liverpool se sont donné la mort après les incidents du Stade de France

Les incidents qui se sont déroulés lors de la finale de la Ligue des Champions ont provoqué des traumatismes.

Ju.Pa
Deux supporters de Liverpool se sont donné la mort après les incidents du Stade de France
©BELGA

Le chaos découlé

lors de la dernière finale de la Ligue des Champions a eu des conséquences dramatiques. Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin, avait placé la responsabilité des incidents sur les supporters de Liverpool alors qu'il apparaît clairement que

ce sont les autorités françaises qui ont pêché

dans l'organisation de cette finale.

Les scènes d'entassement avaient choqué les fans anglais, 33 ans après le drame d’Hillsborough où 97 supporters dont des enfants avaient perdu la vie suite à des mouvements de foule. Quatre mois après la finale de la Ligue des Champions, on apprend que deux supporters de Liverpool se sont donnés la mort après avoir assisté à la finale à Paris.

Les victimes de 52 et 63 ans étaient présents à Hillsborough il y a trois décennies et les évènements dans la capitale française les ont traumatisés.

"Je ne peux pas donner trop de détails sur ces suicides, car des enquêtes sont en cours, si ce n'est que l'un est intervenu environ une semaine après la finale de Saint-Denis et l'autre, la semaine dernière, explique Peter Scarfe, président d'une association de victimes. "Les victimes avaient environ 52 et 63 ans et il ne fait aucun doute que, si elles ont commis cet acte irréparable, c'est parce que la dernière finale de la Ligue des champions a réactivé en elles le traumatisme de 1989, qu'elles pensaient avoir dépassé."

Pour lui, les problèmes organisationnels à Paris ressemblaient à ceux qui ont abouti à la tragédie d'Hillsborough. "Le souvenir de 1989 est revenu les hanter parce que les événements du Stade de France ont de nombreux points communs avec ceux d'Hillsborough. Dans les deux cas, il y a eu des mouvements de foule compliqués par des goulots d'étranglement, des gens pressés les uns contre les autres sous un tunnel, des tourniquets bloqués empêchant d'entrer dans le stade et surtout des fausses accusations ensuite."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be