Scène incroyable en Russie : quand Nicholson (ex Charleroi) est fêté par tout un vestiaire pour avoir donné un coup de poing à un adversaire

Une bagarre générale a éclaté lors du match Spartak Moscou-Zenith. Six cartons rouges ont été donnés.

Nicholson a été fêté après avoir donné un coup de poing à un adversaire.
Nicholson a été fêté après avoir donné un coup de poing à un adversaire. ©DR

Le football continue en Russie malgré la Coupe du monde. Expulsée des barrages pour le Mondial il y a quelques mois suite à la guerre avec l’Ukraine, l’équipe nationale russe ne joue plus et le championnat se poursuit normalement.

Dimanche, le choc entre le Spartak Moscou et le Zenith a mal tourné. On ne retiendra pas la victoire aux tirs au but (4-2) après un match terne (0-0) du club de Saint-Pétersbourg mais l’incroyable bagarre générale qui a eu lieu à la 90e +7.

Un banal accrochage entre Quincy Promes et Wilmar Barrios a accouché d’une véritable bagarre où des poings ont été échangés. En plus des dix avertissements donnés pendant la rencontre, six joueurs ont été expulsés suite à la bagarre. Trois de chaque côté.

Parmi eux, Shamar Nicholson. L’ancien attaquant de Charleroi n’a pas hésité à se battre. Pire, les joueurs du Spartak Moscou ont regardé les images de la bagarre dans le vestiaire après la rencontre. Ils n’ont pas hésité à exulter et à féliciter Nicholson comme s’il avait marqué un but lorsque le replay a montré la droite décochée par le Jamaïcain. Tout bonnement surréaliste.

Tous les scores des championnats étrangers en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be