L'ancien président de la Juventus Andrea Agnelli va être renvoyé en justice

Le parquet de Turin a demandé jeudi le renvoi en justice de l'ancien président de la Juventus Andrea Agnelli et de 12 autres dirigeants soupçonnés d'irrégularités dans la gestion financière du club, selon les médias italiens. Le parquet n'a pas confirmé.

FILE - In this Sept. 26, 2015 file photo, Juventus President Andrea Agnelli arrives for a Serie A soccer match between Napoli and Juventus, at the San Paolo stadium in Naples, Italy. Juventus' board of directors and president Andrea Agnelli resigned en masse on Monday, Nov. 29, 2022. The stunning move follows a preliminary investigation by the Turin Public Prosecutor's Office into fraudulent accounting, of alleged hidden payments to players. (AP Photo/Salvatore Laporta, Files)
AP Photo ©Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.

Andrea Agnelli, le vice-président Pavel Nedved et le reste du conseil d'administration de la Juve ont démissionné collectivement lundi à la suite d'enquêtes judiciaires sur des irrégularités comptables.

Une enquête ouverte l'année dernière visait à déterminer si le club turinois, coté à la bourse italienne, avait présenté de fausses informations comptables aux investisseurs tout en produisant des factures pour des transactions inexistantes liées aux années 2019 à 2021.

Pour limiter ses pertes, dues au salaire astronomique de sa vedette portugaise Cristiano Ronaldo et à la pandémie de Covid -qui avait vidé les stades-, le club a dû se montrer toujours plus imaginatif.

Il a, selon le parquet, multiplié les "faux échanges" de joueurs, consistant à des ventes croisées avec d'autres clubs, sans échange d'argent mais permettant d'inscrire des plus-values dans les bilans.

Le parquet de Turin a chiffré ces plus-values "fictives" à quelque 155 millions d'euros entre 2018 et 2021, d'après les médias, mais ce chiffre pourrait grimper jusqu'à 282 millions d'euros en raison de nouveaux documents récemment trouvés.

La Juventus, poursuivie en tant que société, a indiqué mercredi dans un communiqué que les allégations du parquet "ne sembl(ai)ent pas être fondées".

Andrea Agnelli, 46 ans, avait pris la présidence de la Juventus en 2010, alors que le club sortait de la plus sombre période de son histoire avec la perte sur tapis vert de deux titres de championne d'Italie (2005, 2006) et l'année passée en deuxième division en 2006/07, en raison de son implication dans le scandale du "calciopoli" (influence sur le choix des arbitres).

Sous son impulsion et dans un stade ultramoderne et propriété du club, inauguré en 2011, la "Vieille dame" a rapidement retrouvé le sommet du football italien et remporté neuf scudetti consécutifs (2012 à 2020), du jamais vu.

Mardi, le principal actionnaire de la Juve, la holding Exor également contrôlée par la famille Agnelli, a recommandé au poste de nouveau président du club, Gianluca Ferrero, un expert-comptable de 59 ans.

Tous les scores des championnats étrangers en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be