Malgré plusieurs ratés, De Ketelaere va mieux : “Charles grandit et nous donnera bientôt satisfaction”

L’ancien Brugeois a disputé la dernière demi-heure pour la reprise du championnat italien.

De Ketelaere est de retour dans la sélection de l'AC Milan.
De Ketelaere est monté à l'heure de jeu. ©IMAGO/Gribaudi/ImagePhoto

Reprise plutôt positive pour la petite colonie belge du Milan AC. Un succès pour débuter l’année, malgré la belle résistance de la Salernitana (1-2) ; une bonne prestation d’Alexis Saelemaekers, qui n’avait plus joué depuis le 1er octobre à cause de sa blessure au genou ; une belle montée d’Aster Vranckx en fin de match (85e) malgré quelques pertes de balle ; et surtout une demi-heure de jeu encourageante pour Charles De Ketelaere.

Monté à la 63e minute lorsque le marquoir affichait déjà 0-2 grâce au délicieux toucher de Leão (10e) et à la frappe de Tonali (15e), CDK a touché une vingtaine de ballons, gagné deux duels aériens, réussi un dribble et frappé deux fois au but. Au moins l’une de ses tentatives, toutes les deux cadrées, aurait d’ailleurs pu lui offrir son premier but de la saison si Memo Ochoa, l’ancien portier mexicain du Standard fraîchement transféré à la Salernitana, n’avait pas brillé sur sa ligne.

En revanche, De Ketelaere a encore gaspillé plusieurs possibilités qui ont d’ailleurs valu quelques grimaces de colère de la part de son coéquipier Rafael Leão, qui lui avait par exemple servi un centre parfait en fin de match. Parfois encore un peu trop nonchalant, le Diable rouge a tout de même envoyé des signaux assez positifs après sa première partie de saison achevée sous le feu des critiques.

”J’ai aimé la façon dont il est entré et comment il s’est déplacé sur le terrain”, a commenté son entraîneur Stefano Pioli. ” Je pense qu’il va mieux physiquement. Lors de la Coupe du monde, il s’est bien entraîné et a repris son souffle d’un point de vue mental. Il aurait pu être un peu plus chanceux dans ses conclusions mais je suis sûr de ses qualités.”

Recruté 38 millions d’euros l’été dernier, l’ancien Brugeois devra toutefois encore faire beaucoup mieux pour assouvir les attentes des tifosi. “Je ne veux pas répéter les mêmes choses encore et encore, mais il n’est avec nous que depuis quatre mois”, le défend Stefano Pioli. “C’est un garçon de 20 ans qui a tout changé : sa méthode de travail, ses coéquipiers, son mode de vie. Permettez-moi de donner un exemple trivial : celui de Tonali qui est un Italien qui a déménagé de Brescia à Milan, pas de Belgique à Milan. Combien de temps lui a-t-il fallu pour devenir le joueur qu’il devient actuellement ? Plusieurs mois. Charles grandit et nous donnera bientôt satisfaction.”

Tous les scores des championnats étrangers en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be