Catastrophe en vue pour la Juve? La Vieille Dame risque une pénalité de 9 points en Serie A !

Le procureur de la Cour fédérale d'Appel de la Fédération italienne de football (FIGC) a réclamé une pénalité de 9 points pour le championnat en cours à l'encontre de la Juventus dans le cadre de l'affaire des plus-values "fictives" de joueurs, ont indiqué les médias italiens vendredi.

Serie A - La Juventus bat l'Udinese et aligne un 8e succès de rang
Serie A - La Juventus ©BELGA

Le procureur Giuseppe Chiné a également demandé une suspension de 20 mois et 10 pour l'ancien directeur sportif Fabio Paratici, aujourd'hui à Tottenham, de 16 mois pour l'ancien président Andrea Agnelli, de 12 mois pour Pavel Nedved (ancien vice-président), Paolo Garimberti (membre du conseil d'administration) et Maurizio Arrivabene (ancien administrateur délégué) et de 10 mois et 20 jours pour l'actuel directeur sportif Federico Cherubini.

La Cour fédérale d'Appel de la FIGC doit se pencher sur l'appel présenté par le parquet de la FIGC contre l'acquittement dont ont bénéficié la Juventus et huit autres clubs (Sampdoria, Empoli, Genoa, Parme, Pise, Pescara, Pro Vercelli et Novare) dans l'affaire des plus-values "fictives" réalisées lors de transferts de joueurs. Les clubs sont accusés d'avoir surévalué les prix de vente de certains joueurs et ainsi enregistré dans leurs comptes des plus-values non justifiées.

Le procureur a réclamé une amende pour les autres clubs impliqués ainsi que des suspensions pour différents dirigeants. En tout, 52 dirigeants ou anciens dirigeants sont concernés par cet appel.

Selon la Gazzetta dello Sport, la Cour d'appel va d'abord se réunir pour s'exprimer sur la recevabilité du recours du parquet puis, s'il est accepté, sur le fond et décider les éventuelles sanctions. La décision pourrait tomber en fin de journée, selon le quotidien.

Tous les scores des championnats étrangers en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be