C'est dans l'émission Universo Valdano que l'ancien joueur de l'Atletico Madrid s'est confié afin de remettre les pendules à l'heure à propos de plusieurs sujets sensibles.

Très peu habitué aux sorties médiatiques, le Français a décidé qu'il était temps faire taire ses détracteurs. "J'ai dit à Leo que je parlerais pour clarifier les choses, même si je n'aime pas ça. J'ai besoin du soutien des fans et des membres du club. J'ai déjà celui de mes coéquipiers. J'ai besoin qu'on me mette moins de bâtons dans les roues et qu'on me laisse tranquille."

"Lors de ma présentation avec le FC Barcelone, j'ai dit que je voulais répondre aux critiques sur le terrain mais je pense qu'il est désormais temps de remettre les choses à leur place. Je supporte les critiques depuis assez longtemps", s'explique tout d'abord Antoine Griezmann, avant d'aborder sa relation avec Lionel Messi, un sujet très sensible en Catalogne.

"Je suis arrivé à Barcelone, après avoir rejeté leur offre un an auparavant. A mon arrivée, il aurait pu y avoir des commentaires dans les vestiaires. Si je devais le faire, je me serais excusé et j'aurais prouvé sur le terrain. J'ai aussi parlé avec Leo et il m'a dit qu'il avait été en colère quand j'ai refusé une première fois de rejoindre le club. Mais depuis, il m'a dit qu'il allait mourir avec moi. Et je le remarque et le ressens chaque jour", avoue-t-il dans une interview qui a duré environ 40 minutes. "Je veux que les gens sachent que je n'ai aucun problème avec qui que ce soit et que je me concentre uniquement sur le sportif pour jouer le mieux possible".

"Mon ancien représentant ? Je l'ai invité à mon mariage et il n'est pas venu"

Le N.7 des Blaugranas s'est désolidarisé des commentaires de son ancien représentant, Eric Olhats. C'est ce dernier qui a mis le feu aux poudres entre la Pulga et Grizou juste avant la trêve internationale en évoquant qu'avec Messi régnait un "règime de la terreur", évoquant un comportement déplorable de la part de l'Argentin.

Désormais, Antoine Griezmann n'est plus proche de son ancien représentant: "J'ai arrêté d'avoir une relation le jour de mon mariage. Je l'ai invité et il n'est pas venu, c'est pourquoi j'ai arrêté d'avoir une relation avec lui. Ni mon père ni ma soeur (Ndlr: ses représentants) parlent à la presse, alors c'est lui que les journalistent appellent. Mais Léo sait que j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour lui."

"Trois entraineurs en un an et demi, c'est compliqué"

Au cours de cet entretien, l'attaquant des Catalans n'a pas parlé que de ses relations avec Messi ou son ancien représentant. Il a également évoqué sa relation avec Valverde et Setién, les candidats à la présidence, son passage à l'Atlético, ses débuts à la Sociedad, le calendrier, ainsi que son niveau de jeu.

Il estime que les critiques à son égard sont parfois dures. "Je les accepte car on ne voit pas le meilleur Griezmann. Mais Je suis une cible facile parce que je ne parle pas dans la presse. J'ai eu trois entraîneurs en un an et demi. C'est très difficile de s'adapter dans ces conditions quand on vient d'une autre équipe et que l'on débarque au Barça."

Enfin, le Français pense que, malgré le début de saison compliqué, le Barça peut faire de belles choses cette saison. "Il y a beaucoup de matchs à jouer et je pense que nous avons le niveau pour gagner des trophées, mais il faut réagir et c'est aussi à moi de montrer que je suis prêt à jouer pour ce club."