Dans une équipe peuplée de stars, il vous faut toujours un soldat de l'ombre. Celui chargé des tâches plus ingrates et pourtant si essentielles dans le bon déroulement d'un groupe. Ce soldat parisien pourrait être Ander Herrera.

L'ancien milieu de Manchester United s'est longuement entretenu avec ses compatriotes du Mundo Deportivo et a notamment abordé les arrivées de Sergio Ramos et Leo Messi dans la capitale française. Au sujet de l'ancien capitaine du Real, l'Espagnol ne se fait pas le moindre souci, malgré des débuts compliqués puisqu'il n'a disputé que trois rencontres sous ses nouvelles couleurs. "Cela n'a pas dû être facile car il est habitué à être important, à jouer et à être un leader. Mais depuis deux ou trois semaines, il s'entraîne à un niveau fantastique et nous sommes optimistes. On le sent dans son caractère et dans la joie qu'il dégage".

Le joueur de 32 ans salue également la motivation de Leo Messi, malgré une riche carrière couronnée de sept Ballons d'Or. "Il s'entraîne et profite comme s'il venait de commencer à jouer au foot". Souvent critiqué dans l'Hexagone pour son manque d'impact dans le jeu parisien, son coéquipier tempère. "Il jouera de la même manière en France, en Espagne, au Japon ou à Madagascar. Je veux briser ce mythe comme quoi il y a beaucoup de différences entre les différents championnats. Les bons joueurs sont bons partout !" S'il n'a marqué qu'un but en Ligue 1, la Pulga en a déjà planté cinq en Champions League. "On a déjà vu sa meilleure version, notamment face à City à domicile".

Le capitaine de l'Albiceleste partage désormais l'attaque avec deux autres stars planétaires : Mbappé et Neymar. "Kylian sera le meilleur joueur du monde durant de nombreuses années mais aujourd'hui Leo est le numéro un. Mbappé a d'ailleurs une grande humilité et l'envie d'apprendre aux côtés de Messi. Les bons joueurs se comprennent vite, ils parlent la même langue sur le terrain".

Cité au Real Madrid, le numéro dix des Bleus n'a toujours pas prolongé au PSG. De quoi inquiéter Herrera ? "Il y a de la marge pour essayer de prolonger son contrat". L'attaquant a d'ailleurs reçu un cadeau pour le moins surprenant de la part de ses coéquipiers : un maillot floqué "Mbappé 2050". L'Espagnol raconte que le principal intéressé à pris ce présent à la rigolade. "C'est un garçon sympathique, ouvert et drôle. Il prend la vie avec humour et ce sont des blagues qui nous font avancer en tant que groupe. Dans le vestiaire, on ne parle pas de contrats".