Liverpool a poursuivi son cavalier seul en tête du championnat d'Angleterre, samedi, en battant Southampton (4-0) pour la 25e journée alors que dans la course à la Ligue des Champion, Leicester et Chelsea se sont neutralisés (2-2).

Les Reds ne faiblissent pas

Toujours pas de lassitude en vue pour Liverpool, qui a enregistré son 24e succès en 25 journées face à Southampton, pourtant auteur d'un 16 sur 21 lors des sept dernières journées.

Et le score ne reflète pas non plus le match, tant l'équipe du sud de l'Angleterre a parfois fait mieux que jeu égal avec les hommes de Jürgen Klopp, dont la première période a été médiocre.

Mais ils se sont réveillés ensuite et ont trouvé l'ouverture juste après le retour des vestiaires sur une frappe d'Alex Oxlade- Chamberlain (47e), alors que quelques secondes avant, un pénalty aurait pu être sifflé pour une faute sur Danny Ings.

Jordan Henderson (2-0, 60e) et un doublé de Mohamed Salah (3-0, 72e, puis 4-0, 90e) ont donné une ampleur trompeuse à un succès une nouvelle fois au forceps.

Cette partie ne fera que souligner davantage l'étonnant contraste entre l'impression d'archidomination laissée par ces 22 points d'avance sur Manchester City (2e), qui se déplace dimanche à Tottenham, et la physionomie des rencontres, bien plus serrées.

Mais c'est sans doute tout le mérite du travail fait par Klopp ces dernières années sur les bords de la Mersey d'avoir tranformé une équipe de perdants magnifiques en vainqueurs prosaïques, pour ne pas dire presque cyniques.

Leicester et Chelsea se freinent mutuellement

Pas de vainqueur entre Leicester et Chelsea (2-2) mais un match aux deux visages pour le sommet de la 25e journée, qui fait deux frustrés.

Un score nul est toujours marginalement meilleur pour l'équipe qui est devant au classement et les Foxes se satisferont de conserver leurs 8 longueurs d'avance, même s'ils risquent de voir Manchester City, qui les devance avec 2 unités de plus, s'envoler en cas de succès à Tottenham dimanche.

Chelsea, lui pourrait voir les Spurs, 7es avec 34 points, ou un éventuel vainqueur lors du match entre Manchester United et Wolverhampton en soirée, revenir à 4 points de leur 4e place, la dernière à ouvrir les portes de la Ligue des Champions.

Frank Lampard avait pourtant pris ses responsabilités pour essayer de relancer son équipe en nette baisse de forme depuis novembre, en laissant sur le banc Kepa Arrizabalaga, dont les erreurs ont coûté des points précieux dernièrement.

Le gardien arraché pour 80 millions d'euros à Bilbao en 2018 a cédé sa place à l'Argentin Willy Caballero qui, à 38 ans et 126 jours, est devenu le deuxième joueur le plus âgé de l'histoire des Blues en championnat, après le portier australien Mark Schwarzer en 2014 (41 ans).

L'expérience n'a pas été spécialement convaincante: le gardien argentin n'est pas exempt de tout reproche sur le deuxième but de Leicester inscrit par Ben Chilwell, après une sortie inconsidérée de Caballero (2-1, 64e).

Sur le premier but des champions d'Angleterre 2016 - une frappe de Harvey Barnes déviée par Reece James - il n'a, en revanche, rien pu faire (1-1, 54e).

Offensivement aussi, Chelsea a été poussif, avec une animation offensive qui semble grippée.

Les Blues ont dû s'en remettre à deux coups de tête de leur défenseur allemand Antonio Rüdiger (0-1, 46e et 2-2, 71e) qui a fêté son 100e match sous le maillot du club londonien, noir pour l'occasion, en lui offrant un point pas immérité.