Ce dimanche, Manchester United a pris sa revanche. Souvenez-vous: le 4 octobre dernier, les Spurs explosaient les Red Devils à Old Trafford 1-6. A l'époque, José Mourinho était porté aux nues à Londres. Tandis que Solskjaer était sur un siège éjectable à Manchester.

Plus de six mois plus tard, les rôles se sont inversés. Vainqueur 1-3 dans la capitale, United s'affirme semaine après semaine comme le dauphin incontesté des intouchables Citizens. De son côté, après un début prometteur, Tottenham s'est effondré pour finalement se battre pour disputer l'Europa League.

Après la rencontre, les deux coachs se sont affrontés par conférence de presse interposée. La raison? Le but annulé à Edinson Cavani pour une faute de Shaw sur Son au départ de l'action. Et selon Solskjaer, l'arbitre a clairement été influencé par l'attaquant des Spurs. "Je dois dire que si mon fils reste à terre pendant trois minutes et qu'il a besoin de ses 10 compagnons pour l'aider à se relever, il n'aura pas de nourriture. Nous n'avons pas été abusés, mais l'arbitre l'a été..."

Selon lui, ce but aurait dû être validé par la VAR et l'arbitre. "Le jeu était lancé depuis longtemps. C'est une erreur claire et évidente et il aurait dû le voir sur la vidéo. Ce but était parfaitement valable." D'autant plus que quelques minutes plus tard, Son ouvrait le score pour son équipe après un bon mouvement collectif.


Présent après son homologue, le Special One n'a pas tendu l'autre jour pour lui répondre. S'il n'a pas tellement discuté de la validité du but, il a en revanche tenu à défendre le Coréen. Avec des mots made in Mourinho. "Par rapport à cela, je veux juste dire que Son a beaucoup de chance que son père soit une meilleure personne qu'Ole. Parce que je pense qu'un père doit toujours nourrir son fils. Peu importe ce qu'il fait. Si tu dois voler pour nourrir tes enfants, tu voles" a-t-il commencé.

Il a ensuite rajouté une couche sur le Norvégien. "Je suis très, très déçu et parce qu'avec moi, comme on dit au Portugal, le pain est du pain et le fromage est du fromage, j'ai déjà dit à Ole ce que je pensais de ses propos. Et je dois vous dire que je suis très, très déçu qu'en cinq, six, sept questions vous ignoriez la dimension de ce commentaire."

Ensuite, il est tout de même revenu sur l'utilisation du VAR. Et de l'arbitrage 2.0 que cela induit. "Je ne comprends plus rien. Dans le football, plus rien n'a de sens. J'ai regardé Fulham Wolves et je me demande encore pourquoi un but a été invalidé lors de cette rencontre. Parfois, les arbitres prennent des décisions que l'on ne comprend pas parce qu'elles sont très dures à analyser. Même en tant que coach. C'est donc très difficile de commenter certaines actions" a-t-il conclu.