Samedi soir, le Real Madrid, avec Thibaut Courtois a sans doute sauvé la tête de son entraîneur Zinédine Zidane en l'emportant 1-3 sur le terrain du FC Barcelone. Mais du côté catalan et Ronald Koeman en tête, on ne digérait pas la défaite et on blâmait surtout les erreurs d'arbitrage.

"Il y a certaines décisions que je n’ai pas comprises. Cela a eu beaucoup d’influence. Je ne comprends pas l’utilisation du VAR, qui n'a pas été juste avec nous. On l’utilise uniquement contre Barcelone", pestait l'entraîneur néerlandais qui pointait du doigt la phase du penalty accordé à Sergio Ramos, "pour moi, ce n’est jamais penalty. Oui, Lenglet tire le maillot de Ramos, mais ce n’était pas suffisant pour siffler."

La polémique n'en est pas restée à une guerre de mots puisque le FC Barcelone s'est officiellement plaint de l'arbitrage auprès de la Fédération espagnole de football.

Et les Catalans disposent d'un nouvel élément pour appuyer leur plainte. Lundi soir, la chaîne Deportes Cuatro a dévoilé un enregistrement audio d'une discussion entre l'arbitre du Clasico Juan Martinez Munuera et ses assistants lors de la phase du penalty.

Après la phase litigieuse entre Sergio Ramos et Clément Lenglet, l'arbitre principal n'indique pas directement le point de penalty. Celui-ci semble en conversation avec la VAR et ses assistants. Dans l'enregistrement dévoilé par la chaîne espagnole, un de ses assistants l'interpelle : "C'est Ramos qui tire le maillot de Lenglet en premier."

© AFP

En plein doute, l'arbitre décide d'aller consulter les images du VAR en bord de terrain. Selon la Cadena Ser, un autre de ses assistants lui aurait assuré que c'était bien le défenseur du Real Madrid qui aurait commis la première faute. Mais, l'arbitre principal a décidé de ne pas suivre l'avis de ses assistants ni de la VAR et d'accorder le penalty, transformé par Sergio Ramos.

Pour appuyer son dossier auprès de la Fédération espagnole, le club catalan va demander les enregistrements audio de la salle du VAR.

Comme on dit dans ces cas-là, affaire à suivre…