Après le pénalty manqué par Martin Braithwaite (8e), les Catalans, sans Lionel Messi préservé, ont été pris de surprise par une erreur défensive de Ronald Araujo qui a mené au but du capitaine basque Kike Garcia (57e). 


Puis Ousmane Dembélé, d'une reprise du plat du pied droit (67e), a permis aux Catalans d'accrocher le nul, le quatrième de la saison en Liga pour sept victoires et quatre défaites.


Après une première partie de saison décevante, le Barça termine donc 2020 avec une nouvelle contre-performance, à la 6e place du classement, à sept points de deux coleaders, l'Atlético et le Real Madrid (32 pts), qui jouent mercredi respectivement contre Getafe et Elche...

Et sur une autre note négative : Philippe Coutinho est sorti en boitant dans le temps additionnel, faisant craindre une blessure.

Enlisé dans ses problèmes, avec des résultats en dents de scie, un mercato hivernal à préparer, des élections pour la présidence du club qui arrivent le 24 janvier et la prolongation de Lionel Messi à négocier, le FC Barcelone espère revoir le jour en 2021.

Plus tôt dans la soirée de mardi, le Séville FC de Julen Lopetegui a dominé le Villarreal d'Unai Emery 2-0, remontant ainsi provisoirement à la 3e place de Liga (26 pts), ex-aequo avec son adversaire du soir et la Real Sociedad.

Angleterre: bonne opération pour Manchester United, vainqueur à l'arrachée de Wolverhampton

Au bout du suspense, Manchester United a décroché un succès précieux contre Wolverhampton (1-0) grâce à Marcus Rashford et revient provisoirement à deux points du leader Liverpool, mardi lors de la 16e journée du Championnat d'Angleterre.

Les Red Devils ont dû attendre la 93e minute pour faire sauter le verrou de Wolverhampton, grâce à une frappe de Marcus Rashford, déviée au fond par le défenseur malheureux Romain Saïss, excellent jusqu'alors.

Ils empochent laborieusement trois points qui leur permettent de revenir à seulement deux unités de Liverpool, en déplacement à Newcastle (15e) mercredi, et compteront toujours un match de retard sur le leader après cette 16e journée.

Face à des Wolves regroupés mais capables de jaillir en contre avec une précision redoutable, les Mancuniens ont pourtant peiné à mettre du rythme, pour leur dixième match en un mois.

16e équipe à domicile avant la rencontre, Manchester s'est même fait peur, la faute à une passivité sur les coups de pied arrêtés de Wolverhampton, qui a bien failli profiter à deux reprises au Marocain Romain Saïss (23e et 39e).

Le maître à jouer des Red Devils Bruno Fernandes a eu l'occasion d'ouvrir le score mais sa reprise de volée a été stoppée par son compatriote, le gardien portugais de Wolverhampton Rui Patricio (39e).

Les joueurs d'Ole Gunnar Solskjaer ont fini par se réveiller après l'heure de jeu, profitant d'une baisse de régime dans le pressing chez leurs adversaires du soir. Cavani pensait avoir trouvé la faille en inscrivant un but de renard des surfaces, signalé hors-jeu (70e).

L'inspiration a manqué aux coéquipiers d'un Paul Pogba emprunté, jusqu'à cette troisième minute du temps additionnel où Marcus Rashford est parvenu à délivrer les siens.

Un peu plus tôt mardi, Arsenal a enchaîné une deuxième victoire consécutive contre Brighton (1-0) synonyme de bol d'oxygène, tandis que le Leeds de Marcelo Bielsa étrillait West Bromwich (5-0).