Championnats étrangers

Plusieurs Belges étaient en action ce samedi.

ANGLETERRE

ManU, avec Lukaku, continue se marche en avant

Manchester United s'est imposé 0-3 samedi à Fulham dans un match comptant pour la 26e journée du championnat d'Angleterre de football. Romelu Lukaku, qui était titulaire pour la première fois en championnat depuis l'arrivée de Solskjaer au poste de T1, a joué toute la rencontre. Dennis Odoi était titulaire à l'arrière droit chez les Cottagers. Après un début de match étincelant de Fulham qui n'a pas été concrétisé par Luciano Vietto (1e) et André Schürrle (4e), Manchester a retrouvé ses esprits. Servi à la limite du hors-jeu par Anthony Martial sur le côté gauche, Paul Pogba a ouvert la marque d'un tir puissant (13e, 0-1). Passeur sur le premier but, Martial est devenu buteur: lancé en contre, il a résisté au retour d'Odoi, a mystifié Maxime Le Marchand avant de doubler l'écart d'un plat du pied (23e, 0-2).

Lukaku, qui a été assez discret en première période, n'a pas cadré un centre d'Ander Herrera (47e). Si le Diable Rouge s'est bien replié et a participé aux tâches défensives, il n'a pas eu de ballons vraiment intéressants en attaque. Manchester a encore alourdi le score par Pogba, qui a transformé un penalty pour une faute de Le Marchand sur Juan Mata (65e, 0-3). Depuis l'arrivée du nouveau coach, l'international français en est à huit buts et cinq assists.

Au classement, les Red Devils (51 points) prennent la quatrième place à Chelsea (50), qui se rend à Manchester City dimanche (17 heures).


Avec Origi en fin de match, Liverpool retrouve le droit chemin

Après deux partages consécutifs en championnat face à Leicester et West Ham, Liverpool a retrouvé la victoire samedi après-midi lors de la 26e journée de Premier League. Les Reds se sont imposés 3-0 face à Bournemouth et confortent leur première place avec trois points de plus que Manchester City à égalité de matches joués.

Simon Mignolet est comme d'habitude resté spectateur pour ce match de championnat alors que Divock Origi est monté sur la pelouse à la 87e.

Liverpool a débloqué la situation assez vite grâce à Sadio Mane, buteur de la tête (24e). Dix minutes plus tard, Georginio Wijnaldum a doublé la mise d'un subtil lob (34e) pour rassurer les siens. Le troisième but est arrivé juste après la mi-temps grâce à Mohamed Salah, bien servi par une tallonade de Firmino (48e).

Engagé également sur le coup de 16h, Crystal Palace a enchaîné un troisième match sans défaite. Après leur partage contre Southampton et leur victoire contre Fulham, les Eagles ont fait 1-1 face à West Ham. Christian Benteke a débuté la rencontre pour la deuxième fois consécutive. Il a quitté la pelouse à la 60e pour faire place à Michy Batshuayi. Palace était alors mené 0-1 suite à un penalty de Mark Noble (27e) mais est parvenu à égaliser via Wilfried Zaha (76e).

Au classement, Crystal Palace est toujours en danger. Treizième, l'équipe de Benteke et de Batshuayi compte 27 points, seulement trois de plus que Burnley, premier relégable.

Huddersfield est quant à lui bien plus mal. L'équipe d'Isaac Mbenza et Laurent Depoitre, qui n'ont pas joué, est dernière avec 11 points. Elle vient d'enchaîner une quatrième défaite consécutive en s'inclinant 1-2 contre Arsenal. Les Gunners ont fait la différence en première période grâce à Alex Iwobi (16e) et Alexandre Lacazette (44e). Le but contre son camp de Sead Kolasinac en fin de rencontre est tombé trop tard pour relancer les 'Terriers' (90e+3)

Enfin, Christian Kabasele a vécu depuis le banc la victoire de Watford 1-0 contre Everton. Le but décisif est venu des pieds de Andre Gray (65e) qui permet ainsi à Watford de conserver sa 8e place avec 37 points.



ALLEMAGNE

Une nouvelle contre-performance pour Dortmund: 3-3 alors qu'il menait 3-0

Eliminé en Coupe d'Allemagne, Dortmund a signé une nouvelle contre-performance face à Hoffenheim dimanche dans le cadre de la 21e journée du championnat d'Allemagne de football (3-3). Alors qu'ils menaient 3-0, les Borussen se sont fait remonter en fin de match par les Hoffe. Axel Witsel a joué l'intégralité de la rencontre sur le côté droit d'un duo placé devant la défense. Au repos, Jadon Sancho (32e, 1-0) et Mario Götze (43e, 2-0) pensaient avoir mis les Borussen à l'abri et Raphael Guerreiro semblait leur avoir assuré la victoire (67e, 3-0). Mais l'ex-Standardman Ishak Belfodil monté au jeu à la mi-temps a réduit l'écart (75e, 3-1), Pavel Kaderabek a poursuivi l'effort (83e, 3-2) avant que Belfodil ne signe un doublé important (87e, 3-3).

Au classement, Dortmund conserve sa première place avec 50 points, huit de plus que le Bayern Munich, qui reçoit Schalke à 18h30. Hoffenheim (30 points) occupe la 9e position.

Thorgan Hazard et Mönchengladbach ont subi une lourde défaite à domicile face au Hertha Berlin (0-3). Salomon Kalou (30e), Ondrej Duda (56e) et Davie Selke (76e) ont infligé la 5e défaire de la saison à Gladbach, qui reste 3e (42 points). Berlin (31) est 8e.

Wolfsburg, avec Koen Casteels dans le but, a partagé l'enjeu à Fribourg (3-3). Les Loups ont mené trois fois à la marque par Jétôme Roussillon (11e, 1-0), Wout Weghorst sur penalty (63e, 1-2) et Renato Steffen (74e, 2-3) mais Vincenzo Grifo (37e, 1-1), Nils Petersen (70e, 2-2) et Gian-Luca Waldschmidt (88e, 3-3) ont chaque fois remis les deux équipes à égalité. Wolfsburg (32 points) se retrouve 7e et Fribourg (23) se hisse en 12e position.



FRANCE

Meunier impliqué dans le seul but de Paris, vainqueur mais inquiet pour Cavani

Le Paris Saint-Germain a signé un 19e succès en Ligue 1 en s'imposant 1-0 face à Bordeaux samedi lors de la 24e journée de Ligue 1. Titulaire, Thomas Meunier a cédé sa place à la 80e minute. Avant cela, il a participé activement au succès des siens en provoquant notamment le penalty qui a permis à Edinson Cavani d'inscrire le seul but de la rencontre (42e).

Mais ce que les supporters du PSG retiendront ce n'est pas tellement le penalty converti par l'Uruguayen mais plutôt sa grimace et sa sortie du terrain avant la pause pour - semble-t-il - une gêne à la cuisse. Un contre-temps bien embêtant et préoccupant à trois jours du huitième de finale aller de la Ligue des Champions face à Manchester United lors duquel l'autre star de l'équipe, Neymar, sera absent.

Dominateur de Ligue 1 avec 59 points et une large avance sur ses poursuivants, Paris peut en revanche être soulagé par le retour de Marco Verratti, remis de sa blessure à la cheville. L'international italien a joué une heure.


Fin de série pour Sels et Strasbourg

Strasbourg s'est incliné 1-2 face à Angers samedi soir lors d'un duel comptant pour la 24e journée de Ligue 1. Matz Sels a disputé toute la rencontre dans la cages des Alsaciens qui n'avaient plus perdu depuis le 15 décembre dernier.

Les Strasbourgeois ont plié sous les coups de Wilfried Kanga Aka (35e et 55e) et n'ont pas fait le poids malgré le but dans le final de Sanjin Prcic (87e).

Au classement Strasbourg est 7e avec 35 points.



ITALIE

Mertens et Naples stoppés par la Fiorentina, Mirallas sort blessé

Le Napoli a dû se contenter d'un partage 0-0 à Florence face à la Fiorentina samedi soir lors de la 23e journée de Serie A. Dries Mertens a débuté la rencontre et a été remplacé à l'heure de jeu par Arkadiusz Milik. Kevin Mirallas est monté au jeu à la 69e mais s'est rapidement blessé et a quitté la pelouse douze minutes plus tard.

Dans le vif du sujet en première période, Mertens a buté par deux fois sur le gardien des Toscans Alban Lafont, déterminant alors que le Diable Rouge se trouvait en bonne position (11e et 36e).

Incapables de faire trembler les filets, les Napolitains ramènent donc un point et manquent une occasion de mettre la pression sur la Juventus qui défie Sassuolo dimanche. Les Turinois ont actuellement huit points d'avance sur Naples et pourraient ultérieurement creuser l'écart.


Nainggolan à l'assist

L'Inter s'est sorti d'une mauvaise passe en retrouvant le succès samedi face à Parme. Les 'Nerazzurri' ont arraché la victoire 0-1 lors de ce rude duel de la 23e journée de Serie A. Décevants lors de ses dernières sorties, Radja Nainggolan a joué 88 minutes et a surtout offert le ballon de la victoire à Lautaro Martinez en fin de rencontre (79e).

Cela faisait presqu'un mois que les Lombards couraient après la victoire. L'Inter restait en effet sur un partage et surtout deux défaites consécutives en championnat entrecoupées par une élimination en quarts de finale de Coupe d'Italie.

En difficultés face à la vitesse de Gervinho & co en première période, les Interistes ont évité le pire avec une frappe puissante de l'Ivoirien sur la barre (21e). Ils se sont ressaisis en deuxième période pour arracher la victoire grâce au joker Martinez, auteur du premier but de l'Inter en Serie A en 2019.

Au classement, les Nerazzurri (43 points) confortent leur troisième place mais restent tout de même à 17 points de la Juventus (un match de moins).



ESPAGNE

Courtois contesté par ses anciens supporters mais vainqueur du derby madrilène, le Real 2e

Thibaut Courtois n'a pas vécu un derby madrilène tranquille au stade Wanda Metropolitano face à ses anciens supporters, samedi. Contesté par le public avant et pendant le match, le gardien des Diables Rouges a tout de même terminé la rencontre avec le sourire puisque le Real Madrid s'est imposé 1-3 contre l'Atlético dans un match comptant pour la 23e journée de Primera Division.

Champions d'Espagne avec Thibaut Courtois dans leurs rangs, les supporters des Colchoneros n'ont pas bien pris le transfert du Belge chez les rivaux du Real. Certains d'entre eux sont même allés jusqu'à dégrader une plaque en l'honneur du Diable rouge située à l'extérieur du stade.

Concentré sur sa besogne malgré les coups de sifflets du public et les lancers de rats en peluche, Courtois s'est fait avoir à la 25e minute en face à face avec Antoine Griezmann. Parti à la limite du hors-jeu, le Français a placé le ballon entre les jambes de Courtois pour égaliser à 1-1, répondant ainsi au but d'ouverture sur retournée de Casemiro (16e).

En fin de période, le Real a hérité d'un penalty contesté que Sergio Ramos s'est chargé de transformer pour son 11e but de la saison, le 8e depuis les 11 mètres (42e).

En deuxième période, l'Atlético a bien tenté de déstabiliser le Real. Agressifs et battants, les Colchoneros ont mis la pression, réclamé un penalty et même trouvé la voie des filets via Morata finalement coupé dans son élan par l'intervention du VAR pour annuler son but.

Monté en cours de jeu, Gareth Bale a puni les hommes de Diego Simeone en contre (74e). Thomas Partey a payé la nervosité ambiante et reçu un deuxième carte jaune pour regagner les vestiaires. Une exclusion qui a donné le coup de massue définitif aux Rouge et Blanc.

Battu deux fois consécutivement, l'Atlético Madrid (44 pts) se fait doubler par le Real (45 pts) qui revient provisoirement à cinq points du Barça grâce à un cinquième succès consécutif.