Une poignée de main franche. Trop pour être sincère. Un sourire sarcastique. Pep Guardiola a salué à sa manière le corps arbitral après la défaite. Ruminant sa colère de ne pas avoir vu Trent Alexander Arnold être sanctionné par deux penaltys.

La première main de l’international anglais n’a pas été jugée illicite, Fabinho ouvrant le score 22 secondes plus tard. Pas plus que la seconde alors que City poussait pour revenir à 3-2. "Ce ne serait pas agréable de se plaindre. Il faut demander à Mike Riley", a fulminé Guardiola.

Auteur du centre touché par Alexander-Arnold, le pourtant très placide Bernardo Silva a lâché : "Si je parle, je vais avoir des problèmes", évacuant le sujet d’une polémique brûlante sur l’utilisation de la vidéo.