Au classement, le vainqueur de cette sixième journée est le Bayern, qui a creusé un premier écart de trois points, profitant des défaites samedi de ses poursuivants Wolfsburg (3-1 à Hoffenheim) et Dortmund (1-0 à Mönchengladbach).

Vainqueur vendredi sur la pelouse de la lanterne rouge Fürth, le Bayern mène avec 16 points devant Leverkusen (vainqueur 1-0 de Mayence) et Wolfsburg (13 pts chacun). Dortmund occupe la quatrième place, la dernière qualificative pour la Ligue des champions, avec 12 pts.

Dortmund piégé

En l'absence de son capitaine Marco Reus (genou) et de son buteur Erling Haaland (problème musculaire), le Borussia Dortmund s'est fait piéger dans un match tendu et engagé, où l'entraîneur Marco Rose, passé de M'Gladbach à Dortmund cet été, a été sifflé par une partie de son ancien public.

Trois minutes après avoir encaissé un but de l'international suisse Denis Zakaria (1-0, 37e), les Jaune et Noir ont été réduits à 10 par l'exclusion de Mahmoud "Mo" Dahoud pour deux cartons jaunes (40e).

En deuxième période, sans ses deux fers de lance de l'attaque, le BVB n'a pas su prendre assez de risques pour renverser à dix la situation, et les meilleures occasions ont été pour les "Poulains" de Mönchengladbach, à qui cette victoire donne un peu d'oxygène: avec quatre points pour leurs cinq premiers matches, les Rhénans s'étaient en effet mis en difficulté. Ils remontent à la 11e place avec 7 points.

Nkunku super star

Versé dans le groupe du Paris SG et de Manchester City en Ligue des champions, Leipzig avait complètement manqué son entame de saison, avec une seule victoire en championnat sur les cinq premières journées.

Nkunku, l'attaquant de 23 ans formé au Paris SG, avait bien tenté de réveiller les "Taureaux Rouges" endormis, avec un triplé somptueux contre Manchester City le 15 septembre en C1, mais le RB s'était incliné 6-3 et l'exploit du Français était passé un peu inaperçu.

Samedi, l'ex-international Espoir a écrasé le Hertha de toute sa classe. A quatre reprises, il a été lancé en profondeur et s'est retrouvé seul face au gardien: il a gagné son premier duel (1-0, 16e), a perdu le suivant, n'a pas cadré son troisième tir, et finalement été fauché dans la surface pour sa dernière tentative, donnant à son coéquipier Emil Forsberg l'occasion de marquer le pénalty du 4-0.

Entretemps, sur un contre mené à gauche, il avait centré pour offrir sur un plateau à Yussuf Poulsen le ballon du 2-0. Puis il a conclu son gala par un petit chef d'oeuvre: un coup franc direct parfaitement enroulé au dessus du mur et fiché dans la lucarne du malheureux Alexander Schwolow (5-0, 70e).

Son entraîneur Jesse Marsch l'a sorti peu avant la fin, afin qu'il reçoive l'ovation méritée des 25.000 spectateurs (limite Covid) de la Red Bull Arena de Leipzig.

Ces trois points permettent au RB de s'extirper du bas de tableau, pour remonter provisoirement en dixième position avec sept points. Et sans doute d'avoir le match référence qui lui faisait défaut depuis le mois d'août.

Mercredi, Leipzig reçoit le FC Bruges en Ligue des champions. Une victoire remettrait les Saxons dans la course avant le déplacement à Paris le 19 octobre.