En tournée aux États-Unis comme une bonne partie du gratin du football européen, le Bayern Munich se mesurait la nuit dernière à une équipe regroupant les meilleurs joueurs du championnat local - dont Thierry Henry - et nommée pour l'occasion les MLS All-Stars.

Battu 1-2 malgré l'ouverture du score aussi précoce que délicieuse de Robert Lewandowski, le Bayern ne s'attendait sans doute pas à une opposition aussi musclée sur la pelouse de Providence, pour une rencontre pas si amicale que ça. Furieux, Pep Guardiola a même refusé de serrer la main de Caleb Porter, le coach des Timbers de Portland installé sur le banc de touche d'à côté, à la fin de la rencontre. "Nous essayons de respecter les règles du jeu avec fair-play autant que possible", a déclaré après le match le coach catalan, fou de rage. "Nous espérons qu'ils nous inviteront à nouveau l'an prochain et qu'on pourra prendre notre revanche" a conclu Pep, un soupçon d'ironie dans la voix.

Des accusations qui étonnent dans le camp d'en face. Landon Donovan, auteur du but de la victoire, a ainsi répondu que ce n'étaient "quand même par les pires tacles que j'ai vu"...