Cette motion de censure avait été lancée le 26 août dernier par Jordi Farré, un candidat à la présidence du club, juste après l'annonce de Messi qui déclarait vouloir quitter Barcelone. Cette motion devait atteindre 16521 signatures avant le 9 octobre, ce qui est chose faite depuis ce mercredi. Le chiffre pourrait d'ailleurs encore grimper car l'ensemble des 20 687 bulletins déposés n'ont pas encore été dépouillés.

La place de Bartomeu est menacée. Les socios vont désormais devoir voter par référendum. Si les 2/3 des voix sont favorables à un changement de présidence, le président blaugrana sera contraint de quitter son poste.

Les supporters l'accusent d'avoir affaibli le club depuis le début de son mandat. Le dernier sacre en Ligue des Champions date de 2015. Les fans ont été marqués par les Remontadas face à Rome, Liverpool et le départ de Neymar n'a jamais été digéré.

"Je pense qu'il n'y aura pas de référendum et que Bartomeu et son équipe vont démissionner", a estimé Jordi Farré dans des déclarations à la presse. "Je les appelle à partir et à déclencher des élections anticipées au plus vite".

Le chef d'entreprise espagnol avait pris la présidence le 23 janvier 2014 suite à la démission de Sandro Rossel. Il avait été élu officiellement le 18 juillet 2015 face à l'ancien président Joan Laporta. Ses fonctions doivent prendre fin le 20 mars 2021 mais il pourrait être destitué avant.

Les jours prochains s'annoncent encore agités du côté du Camp Nou.