"Je l'appuie complètement, je suis avec lui, je sais très bien que ce ne sont pas des situations faciles", a répondu Zidane, interrogé sur son rôle en tant qu'entraîneur pour s'assurer que son attaquant conserve son rendement malgré ses ennuis judiciaires. "Le plus important c'est qu'il soit bien, qu'il fasse abstraction de tout ça. Il se concentre sur ce qu'il aime, sur son métier, sur sa famille qu'il aime."

Karim Benzema, 33 ans, est soupçonné d'avoir incité en 2015 son ex-équipier en équipe de France Mathieu Valbuena à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de dévoiler une vidéo intime le mettant en scène.

Benzema a ironisé jeudi, quelques heures après l'annonce de son renvoi devant la justice, sur "la mascarade" du procès en correctionnelle dans un message au ton provocateur publié sur Instagram. "Bon alors c'est pour quand la mascarade, hein?", a réagi sur le réseau social celui qui joue au Real Madrid depuis 2009. La date de son procès n'a pas encore été fixée.

Lors de la conférence de presse, Zinedine Zidane est également revenu sur sa quarantaine puisqu'il avait dû s'isoler après un contact avec une personne infectée par le coronavirus. Testé négatif, il a confirmé qu'il assisterait bien au match samedi sur le banc. "Je peux être avec l'équipe aujourd'hui (pour l'entraînement) et voyager avec eux demain", a-t-il expliqué.