Le légendaire attaquant italien (40 ans) dispute son dernier match avec la Roma ce dimanche, face au Genoa (18h).

Les tifosis romains ont souvent redouté ce moment. Tout comme les fans de football en général. Même ceux de la Lazio, qui ont dévoilé, la semaine dernière, une banderole résumant bien ce que Francesco Totti représente ( "les ennemis d’une vie saluent Totti" ). Mais toutes les belles histoires ont une fin.

Dimanche, le Stade Olympique de Rome acclamera pour la dernière fois son héros, son idole, Francesco Totti. À 40 ans (bientôt 41), l’attaquant emblématique de la Roma dispute en effet son dernier match, face au Genoa. Son 786e. Et il espérera sans doute terminer, en apothéose, en inscrivant, s’il en a l’occasion, son 308e but. Ce qui serait un symbole de son charisme, de sa classe, mais surtout de sa fidélité. Lui dont le sang rouge et jaune coule dans les veines depuis trois décennies.

"Ce dimanche sera pour moi la dernière fois où je pourrai porter le maillot de la Roma", a annoncé jeudi, Totti, via les réseaux sociaux. "Je ne peux pas exprimer en quelques mots ce que ces couleurs ont représenté, représentent et représenteront toujours pour moi", écrit celui qui a débuté sa carrière chez les Giallorossi le 28 mars 1993. "J’ai le sentiment que mon amour pour le football ne faiblit pas. C’est une passion, ma passion. C’est si profond que je ne peux pas imaginer arrêter de l’alimenter. Jamais. Et à partir de lundi, je suis prêt pour un nouveau challenge."

Des mots qui laissent présager que Totti ne quittera pas le monde du football. Sera-t-il encore joueur ? C’est possible car, même s’il est presque inimaginable de le voir dans une autre tunique que celle de la Roma, le champion du monde 2006 ne manque pas d’offres. Il pourrait par exemple rebondir dans un championnat mineur, du côté d’Antalyaspor, avec Samuel Eto’o, ou aux États-Unis, du côté de Miami. Mais en Italie, la presse fait écho d’un contrat de six ans, proposé par la Roma à son idole, pour devenir directeur sportif du club. Un rôle qui lui semble taillé sur mesure.

Une chose semble certaine : si Totti décide de quitter la Roma dimanche soir, ce ne sera pas un adieu mais un au revoir. Ce qui n’empêchera pas les larmes de couler. Grazie campione.