Luca Zidane est en grande forme. Il a sorti une prestation de haut niveau ce week-end face à son ancien club. Il aura fallu l’inévitable Karim Benzema (19 buts et 9 passes décisives cette saison) pour tromper le jeune gardien français (défaite 0-1) qui a montré les qualités qui ont fait de lui le troisième gardien du Real Madrid sous la houlette de son entraîneur de père, Zinédine Zidane. Une expérience qui lui a amené une valise de trophées : une Ligue des champions, deux coupe du monde des clubs, une Supercoupe d’Europe et une Supercoupe d’Espagne. Tout cela, à 23 ans seulement. Seule ombre au tableau : il n’a joué que deux matchs pour le Real.

Son palmarès s’est d’abord écrit en équipe de France, lui qui a gagné l’Euro U17 en 2015. Un Euro marqué par l’élimination la Belgique de Wout Faes et Orel Mangala en demi-finale. Même s’il a raté sa panenka lors de la séance des tirs au but, le gardien a surtout sorti trois tentatives belges pour terminer homme du match.

Après un prêt d’un an au Racing Santander (Division 2), il s’engage avec le Rayo Vallecano en 2020, toujours en D2. Grand artisan de la remontée en Liga, Luca Zidane a enfin pu se montrer en division 1 loin de l’ombre de son paternel. Lui qui contrairement à son ainé, Enzo (26 ans), joue avec le nom de son père. L’ainé de la fratrie actuellement milieu de terrain à Rodez (Ligue 2) porte le nom de sa mère : Fernandez et le numéro de son père chez les Merengues, le 5. Son cadet, Théo (19ans), milieu de terrain au Real Madrid Castilla (Division 3) a fait le même choix que Luca.

Pourtant, la saison du gardien a commencé de la pire des manières avec un carton rouge après 16 minutes lors de la première journée face à Séville. Cela n’a pas empêché le Rayo Vallecano d’être l’une des belles surprises du début de saison en Liga. Eux qui s’étaient stabilisés dans le top 6 en première partie de saison avec même un pic à la quatrième place après la 18ème journée en décembre dernier. Même si leur meilleur buteur, Radamel Falcao (36ans), n’a plus trouvé le chemin des filets depuis le mois novembre, sa dernière réalisation remonte au 6 novembre dernier contre le Real Madrid (Défaite 2-1).

Depuis le Rayo a connu cinq défaites d’affilé, rentrant doucement dans le rang (12ème). Ce qui n’inquiète pas le gardien français: "Maintenant l’important est de travailler dur la semaine pour prendre des points le week-end", a-t-il expliqué au micro de la Cadena Ser.

S’il n’a disputé que neuf matchs cette saison (pour une clean-sheet et dix buts encaissés), Zidane a retrouvé sa place lors des deux dernières rencontres, passant tout prêt de stopper la série de défaite des siens face au Real. Preuve qu’il reprend peu à peu sa place de titulaire qu’il a perdu après son carton rouge dans une formation qui surprend en Coupe et qui rêve malgré sa défaite 1-2 à domicile à l’aller de disputer sa première finale. Avec un objectif : retrouver la scène européenne pour la première fois depuis la saison 2001. Un terrain de jeu où, on le sait, les Zidane sont rois.