Après une journée de samedi qui avait vu la chute des mal classés Newcastle et Burnley, chez eux, contre des équipes de divisions inférieures, la grosse surprise de ces 32e de finale est sans conteste l'élimination des Gunners.

Malgré 66% de possession de balle, les hommes de Mikel Arteta, beaucoup trop passifs et maladroits dans le dernier geste avec 10 tirs mais aucun de cadré, ont été punis en toute fin de match par le 9e de Championship (D2).

Sur une transition rapide après un ballon récupéré au milieu du terrain, Ryan Yates a adressé un centre fuyant vers Lewis Grabban, entré en jeu 15 minutes plus tôt et qui s'est jeté pour tromper Bernd Leno (1-0, 83e).

Une victoire d'autant plus regrettable que le 4e de Premier League n'avait pas eu à jouer en milieu de semaine sa demi-finale aller de Coupe de la Ligue contre Liverpool en raison de nombreux cas de Covid-19 chez les Reds.

Logique respectée

La logique a été respectée dans les autres matches même si les Spurs ont dû attendre les 5 dernières minutes et l'entrée en jeu de Harry Kane et Lucas Moura, tous deux buteurs, pour valider leur ticket pour les 16e.

Les "Shrimps" (crevettes) menaient même à la pause, après que Anthony O'Connor a profité de la passivité des défenseurs adverses pour tromper Pierluigi Gollini, qui remplaçait Hugo Lloris dans les cages (0-1, 33e).

Très brouillons, les Londoniens ont attendu la 74e minute pour égaliser par Harry Winks sur un coup-franc excentré direct, sur lequel Trevor Carson, lobé, n'était pas exempt de reproches (1-1).

Rentrés quelques minutes avant l'égalisation, Moura, qui a pris le ballon au milieu du terrain pour aller tromper Carson (2-1, 85e), et Kane, en finesse (3-1, 88e), ont porté le coup de grâce au 21e de League One (D3).

De son côté, Liverpool, avec une équipe très rajeunie, a aussi concédé l'ouverture du score contre Shrewsbury (D3), sur un but de Daniel Udoh (0-1, 27e), mais les Reds avaient rectifié le tir dès avant la pause grâce au jeun Kaide Gordon (17 ans) et un pénalty transformé par Fabinho (1-1, 34e et 2-1, 44e).

Tirage clément pour les gros

En seconde période, Roberto Firmino a creusé l'écart (3-1, 78e) et Fabinho s'est offert un doublé (4-1, 90+3) pour conclure un succès somme toute facile.

L'affiche de l'après-midi a vu la victoire de West Ham sur Leeds (2-0), grâce à un but dans chaque période.

Manuel Lanzini avait donné l'avantage à la 34e minute sur un but après un petit cafouillage dans la surface (1-0) et Jarrod Bowen a profité du fait que Leeds fasse le forcing dans le temps additionnel pour doubler la mise en contre (2-0, 90+3).

Wolverhampton s'est défait de Sheffield United (D2) (3-0) alors que Norwich, 20e de Premier League, s'est mis un peu de baume au coeur en allant l'emporter (1-0) à Charlton (D2).

Le 3e tour s'achèvera lundi soir avec le choc entre Manchester United et Aston Villa.

Le 4e tour se tiendra début février et verra quelques affiches entre équipes de l'élite avec Wolverhampton-Norwich, Everton-Brentford et Tottenham-Brighton.

Les gros ont été plutôt épargnés, Chelsea recevant Plymouth (D3), alors que Manchester City et Liverpool accueilleront deux pensionnaires de D2, Fulham et Cardiff.

Le petit poucet de la compétition, Kidderminster (D6), tombeur (2-1) de Reading (D2) samedi, recevra West Ham.