Le 27 octobre dernier, coup de théâtre au FC Barcelone: Josep Maria Bartomeu jetait l'éponge du club . Cette démission a été permise grâce aux socios qui avaient déposé une motion de censure afin de faire destituer le président. Plusieurs joueurs du noyau et des anciennes gloires ont accueilli cette nouvelle avec beaucoup d'enthousiasme.

C'est notamment le cas Dani Alves qui n'a pas hésité à attaquer le désormais ex-président. Sur la radio RAC1, l'international brésilien aux 118 sélections n'y a pas été de main morte: " Je ne suis pas quelqu’un qui lance des piques, mais je pense que la gestion du club a été de se prostituer. Peut-être que le président était mal conseillé, je ne dis pas que c’était uniquement la faute de Josep Maria Bartomeu" commence-t-il.

Selon lui, le club qui lui a permis de soulever trois C1 et six Liga n'est plus le même qu'à son époque. " Le FC Barcelone est en train de changer de philosophie de club, c’est normal qu’il ait des problèmes. Pour moi, il a perdu de son identité et maintenant il va devoir affronter un long processus pour la récupérer. Je crois que le Barça ne veut être qu’un club commercial et ne fait que des affaires. Acheter et vendre. Quand vous faites ça, vous perdez votre identité. Je crois que c’est le problème du Barça."

Comme Luis Suarez cette saison, l'arrière droit est parti par la petite porte malgré tous les succès qu'il a connus avec les Catalans. Un départ qu'il n'a toujours pas digéré tout comme son vrai-faux retour en 2017. " Ils m’ont laissé partir sans me parler, mais quand ils se sont retrouvés sans moyens pour recruter, ils ont couru après moi pour me proposer une prolongation. J’ai pris ça comme un manque de respect. S’ils m’avaient traité comme je le méritais, je serais toujours au Barça aujourd’hui. J’ai proposé de revenir au Barça. Je serais revenu libre, mais ils n’ont pas eu les c… de reconnaître qu’ils s’étaient trompés."

En pleine reconstruction, le FC Barcelone devrait élire le nouveau président "vers les prochaines fêtes de fin d'année" , a annoncé Carles Tusquets, président de la commission de gestion transitoire du club catalan, ce lundi soir en conférence de presse.