C’est un feuilleton qui va bientôt se terminer. Depuis plusieurs semaines, on parle sans cesse du départ de Monaco de Radamel Falcao.

Hier, à quelques heures de la fin du mercato, les choses se sont accélérées. Premier élément, alors qu’il est apte physiquement, Radamel Falcao a été retiré de la feuille de match pour la rencontre face à Lille. Ensuite, on a vu l’attaquant colombien monter sur la pelouse, en civil et au téléphone durant de longues minutes. Crispé tendu et en discussion avec le directeur sportif du club, il a enfin pris place en tribune avec son célèbre et influent agent, Jorge Mendes.

"Il était indisponible", s’est contenté de dire Jardim, le coach monégasque, après la rencontre, avant que l’attaché de presse de Monaco n’interdise les questions concernant l’attaquant colombien.

Il y a ensuite eu des signes qui ne laissent planer que peu de doutes. Tout d’abord, son sponsor a publié une photo sur twitter pour le féliciter d’avoir rejoint… le Real Madrid, avant de la retirer. Ensuite, Falcao a lui-même tweeté sur son compte "Le rêve devient réalité, allez Madrid." Avant de le retirer quelques minutes plus tard et de dénoncer une supercherie : "c’est un photomontage".

Quoi qu’il en soit, Radamel Falcao est bien sur le départ. Plusieurs sources le confirment, le Colombien veut relever un nouveau défi. Avec qui ? Deux équipes veulent le recruter. Manchester City, dont le coach, Manuel Pellegrini a botté en touche : "Il reste 48 heures, on verra ce qui va se passer. On a des restrictions importantes suite au fair-play financier."

Et surtout le Real Madrid, dont le compte en banque vient de faire le plein grâce au transfert de Di Maria à United. Ce n’est pas un secret : Falcao rêve du Real pour former une équipe plus galactique que jamais. Après seulement un an (il n’a disputé que 20 rencontres), Falcao pourrait déjà quitter le Rocher.

Acheté pour 60 millions d’euros, on imagine que Monaco ne le laissera pas partir pour des miettes.