Comme l'a annoncé Boris Johnson, l'Angleterre est touchée par "un raz de marée". Ce jeudi, 88 376 nouvelles infections covid ont été détectées. Un record pour les Anglais. La Premier League n'échappe pas au phénomène: il y a eu 42 cas positifs entre le 6 et le 13 décembre au sein des clubs. Et ce chiffre risque bien de fortement augmenter ces prochains jours. Neufs clubs sont particulièrement touchés: Tottenham, Leicester, Manchester United, Aston Villa, Brighton, Norwich, Brentford, Burnley et Chelsea. Début de semaine, United et les Villans ont décidé de fermer leur centre d'entraînement afin d'éviter une propagation. Forcément, neuf matchs ont été reportés à la suite de cette flambée de cas covid jusqu'à maintenant.

Comment faire pour éviter un arrêt complet provisoire de la compétition? Les vingt clubs de Premier League tentent d'éviter le scénario catastrophe. Ils se sont réunis en urgence afin d'établir un protocole plus drastique. Depuis hier, tous les joueurs devront par exemple effectuer un test antigénique dans leur propre voiture. Ils ne sortiront de leur véhicule uniquement s'ils sont négatifs. En plus, ils devront être soumis à deux tests PCR par semaine et des règles strictes au quotidien (port du masque, le respect des gestes barrières et de la distanciation physique).

Le Daily Mail annonce également que les dirigeants de la Premier League et ceux des clubs vont à nouveau se réunir ce lundi. L'objectif: débattre de l'arrêt ou non des rencontres durant le Boxing Day. Ce qui, surtout, laisse entendre que les matchs de ce week-end ne seront pas reportés. A moins d'une nouvelle flambée de cas.

Que veulent les acteurs?

La peur au ventre, les clubs de Premier League espèrent qu'avec ces nouvelles mesures, le Boxing Day, véritable religion en Angleterre, puisse avoir lieu. Malgré ces nouvelles restrictions, plusieurs coachs pensent qu'un report complet de la prochaine journée serait la meilleure décision. À commencer par l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank. "Nous pensons que nous devrions reporter tous les matches de Premier League ce week-end, les cas de Covid traversent le toit. Tout le monde a un problème en ce moment", a-t-il confié en conférence de presse. Juste avant d'apprendre que plusieurs de ses joueurs avaient été infectés. Une vidéo qui est devenue virale.


Fortement touché dans son club, le coach de Brighton, Graham Pottern, milite également pour une action responsable de la Premier League. "Combien de temps allons-nous tenir comme cela?", questionne-t-il. "Tout le monde veut que le football continue. Mais la santé est clairement la chose la plus importante. La rapidité à laquelle se propage le virus est très inquiétante. Si cela continue, nous devons sérieusement réfléchir à suspendre la Premier League." Un sentiment partagé par Benitez, le coach d'Everton: "La santé de chacun est la chose la plus importante. Si nous devons annuler des matchs et faire passer le bon message, nous devons le faire."

Ce jeudi, les Blues ont reçu les Toffees au Bridge avec un partage en guise de résultats. Juste avant la partie, plusieurs joueurs, dont Romelu Lukaku, n'apparaissaient pas sur la feuille de match en étant infectés. Présent en conférence de presse, Thomas Tuchel s'est exprimé à propos d'un éventuel report. "Nous n'en avons pas parlé une seule seconde", a-t-il admis. L'Allemand préfère surtout ne pas perdre son énergie dans des décisions politiques. "Aimerions-nous avoir tous nos joueurs ? Oui, bien sûr. Est-ce que nous souffrons si nous ne les avons pas ? Bien sûr. Mais dans le football, il n'y a pas qu'une seule raison qui explique le manque de résultats comme nous connaissons en ce moment. Nous devons rester unis et nous focaliser sur le jeu plutôt que des décisions politiques sportives."

Jurgen Klopp a également donné son avis après la victoire de son équipe contre Newcastle. "Je ne vois pas l'énorme avantage d'arrêter la saison en cours de route", pense-t-il. "Mais il pourrait y avoir une refonte du calendrier de la Ligue et de la Coupe", a-t-il conclu.

Les différents coachs sont donc divisés sur la question. Dans ce genre de cas, chacun prêche pour sa paroisse. Jusque quand la Premier League va-t-elle tenir? Réponse d'ici les jours ou semaines à venir.