L'occasion pour lui de défendre le projet de la Super Ligue mais aussi de faire le point sur le mercato à venir. "Des transferts comme Haaland ou Mbappé ? Sans Super Ligue, ce n'est pas possible. Ni pour le Real Madrid ni pour aucun club, au vu de la crise actuelle."

"Si Mbappé ne vient pas cette année, personne ne va se tirer une balle" a-t-il relativisé avant d'évoquer un autre dossier épineux: la prolongation de contrat de Sergio Ramos. "J'aime Sergio comme un fils. Tout va dépendre de la situation du club, il faut qu'on fasse les comptes. On devra peut-être vendre certains joueurs."

Mais s'il y en a bien un sur qui le président madrilène compte pour la saison prochaine, c'est son entraîneur: il a affirmé que Zinédine Zidane faisait partie intégrante des projets à moyen terme. Le Français a pourtant été proche de la sortie à deux reprises, déjà, depuis son retour à Madrid.