Brescia a déclaré vendredi dans un communiqué vouloir intenter une action en justice contre son joueur Mario Balotelli et l'agent de l'attaquant Mino Raiola pour "accusations mensongères".

Selon le joueur et son agent, le club italien aurait empêché Balotelli de passer les tests du coronavirus. Visiblement furieuse, la direction a fermement rejeté cette accusation par le biais d'un communiqué sans précisément citer le nom de Balotelli. Le club a indiqué avoir engagé un spécialiste qui teste presque quotidiennement les joueurs au coronavirus.

Mardi, 'Balo' est retourné au camp de Torbole Casaglia où s'entraîne Brescia, un jour avant l'expiration d'un certificat médical qu'il avait présenté pour des problèmes intestinaux. Il s'est vu refuser l'accès, a rapporté l'agence italienne de presse ANSA.

Une commission d'arbitrage sportif doit se pencher sur le litige qui oppose le club et le joueur après que le club menacé de relégation en Serie B a demandé de mettre fin au contrat de l'ancien international italien qui court jusqu'en juin 2022.

Brescia a déclaré que Balotelli n'avait pas suivi l'entraînement individuel à domicile pendant le confinement imposé début mars. L'entraîneur Diego Lopez s'est plaint lui de son manque de motivation.

Balotelli, qui a grandi près de Brescia avec ses parents adoptifs, a rejoint le club italien en août dernier après trois saisons à Nice et à l'Olympique de Marseille. Il avait auparavant joué pour l'Inter, Manchester City, l'AC Milan et Liverpool.