Arrivé librement de Liverpool dans la capitale française l'été dernier, Georginio Wijnaldum ne s'habitue pas à la vie parisienne. Ses prestations sportives, à l'image de celle face au Club Bruges, ne l'aident pas à s'intégrer. L'international néerlandais est passé rapidement d'un statut de titulaire à remplaçant. De quoi lui mettre le spleen.

"Je ne peux pas dire que je suis complètement heureux. Parce que la situation n'est pas celle que je voulais. Mais c'est le football et je vais devoir apprendre à gérer cela. Je suis un combattant. Je dois rester positif et travailler dur pour y remédier", a-t-il confié à la chaîne NOS.

Quatrième dans la hiérarchie des milieux de terrain derrière Marco Verratti, Idrissa Gueye et Ander Herrera, celui qui était convoité par Barcelone ne compte pas abdiquer même si la situation reste complexe dans ses nouvelles installations ne serait-ce que pour garder sa place chez les Oranje où Louis van Gaal lui accorde pour l'instant toujours sa confiance.

"J'ai beaucoup joué ces dernières années, j'ai toujours été en forme et j'ai aussi très bien réussi. C'est quelque chose de différent (au PSG) et il faut s'y habituer. J'étais vraiment heureux de commencer cette nouvelle étape et puis cela s'est produit... (son remplacement) c'est très difficileJe pense que c'est une préoccupation principale pour chaque joueur. C'est aussi inquiétant quand on ne joue pas. Mais ce n'est que le début de la saison. Tout peut encore arriver et je reste positif."

Pas sûr que l'intégralité de la rencontre jouée face à Gibraltar ce lundi n'ait réussi à le réconforter.