Gérard Piqué n'est pas seulement défenseur central au FC Barcelone et le compagnon de Shakira. Devenu un véritable homme d'affaires avant même la fin de sa carrière de joueur, il dirige notamment la société Kosmos spécialisée dans l'événementiel sportif et est propriétaire du FC Andorra, club de troisième division.

Depuis le début de semaine, le média espagnol El Confidencial a dévoilé plusieurs enregistrements audio dans lesquels on entend Piqué et Luis Rubiales, le président de la RFEF, tenir des discussions qu'ils auraient sans doute préféré garder pour eux. On y apprend notamment que Kosmos a touché une commission de 24 millions d'euros pour l'organisation de la Supercoupe d'Espagne en Arabie saoudite.

On peut aussi entendre Piqué demander à être mis en contact avec le sélectionneur des Espoirs espagnols, Luis de la Fuente, pour participer aux Jeux de Tokyo. "Tu dois faire ça pour moi, Rubi, tu dois le faire pour moi. Je suis tellement excité de jouer aux Jeux olympiques", déclarait notamment le défenseur, avant de s'assurer que cet arrangement resterait secret.

Cerise sur le gâteau: Piqué avait aussi fait pression pour que le FC Andorra soit versé dans le groupe le plus facile en troisième division espagnole, ce qu'il n'avait finalement pas obtenu. "Tu as le pouvoir de nous envoyer n'importe où. Le groupe avec les équipes de La Rioja, de Navarre, d'Aragon ou du Pays basque serait le meilleur pour nous" avait plaidé Piqué, en vain. 

De son côté, Luis Rubiales a démenti et a qualifié de "mensonges" toutes ces informations dévoilées par El Confidencial. Précisant que si Kosmos avait touché une commission, elle venait d'Arabie saoudite et non de la Fédération espagnole.