Championnats étrangers L'ex-entraîneur des Blaugranas a levé le voile sur les motivations qui l'ont encouragé à quitter la Catalogne. Sur le banc du Barça, Pep a empilé quatorze titres au cours de quatre saisons pleines. Vient ensuite son départ qu'il explique globalement par son besoin de se ressourcer. Dans une interview accordée à audi-reports.com, le coach bavarois revient sur cette période et met en avant d'autres facteurs ayant précipité sa décision.


La difficulté de laisser Messi sur le banc

En 2012, Josep Guardiola a décidé de mettre sa carrière d'entraîneur entre parenthèses car il était arrivé au bout de son parcours avec le FC Barcelone. Disposant d'un groupe pratiquement identique durant son règne, le Catalan explique que son discours n'était plus aussi efficace. "Quand tu n'arrives plus à motiver tes joueurs, en tant qu'entraîneur, tu sais que c'est le moment de partir", a-t-il confié. La gestion de son équipe de stars comprenant de fortes personnalités devenait du même coup de plus en plus compliquée. "Tout le monde veut jouer, mais il n'y a que onze joueurs sur le terrain à chaque match. Et il y a la pression des fans et des médias pour faire jouer certains joueurs. Quand je laissais Messi sur le banc, ça créait le désordre."


Une pause bénéfique pour son ancien club

Entre son passage au Barça et la prise en main du Bayern Munich, Pep Guardiola s'est accordé un break du côté de New York. Une pause qu'il juge positive, y compris pour son ancien club. "Diriger une équipe demande beaucoup d'énergie. Il y a un moment où il faut recharger les batteries, déclare-t-il. C'est pour cette raison que je suis parti vivre à New York. C'était très important pour moi et pour ma famille. Et pour mon ancienne équipe, aussi."

Lorsqu'il jette un regard en arrière, Josep Guardiola ne fait toutefois pas la fine bouche en se remémorant ses multiples succès. "Nous avons eu un succès incroyableQuatorze titres en seulement quatre ans, il s'agit de la meilleure période de l'histoire du club. Après avoir déjà tout gagné en tant que joueur et entraîneur, j'ai réalisé que c'était de plus en plus difficile."