Un anniversaire que Vince the Prince devrait apprécier...

C'était le 6 mai 2019. Manchester City recevait Leicester pour l'avant-dernier match de la saison. Avec un seul petit point d'avance sur Liverpool, tout faux pas était interdit pour les Citizens. Pour l'occasion, et après s'être fait peur à Burnley quelques jours plus tôt (victoire 0-1), Pep Guardiola revenait à un 4-3-3 assez classique avec un certain Vincent Kompany au cœur de sa défense. Déjà très bon à Burnley, le captain avait pour mission de transmettre à nouveau sa sérénité à une équipe privée de Kevin De Bruyne (blessé) en ces temps de pression maximale.

Ce fut le cas, avec notamment une grande prestation défensive du Diable rouge qui a éteint Jamie Vardy pendant l'ensemble de la rencontre. Ce que le tacticien espagnol attendait moins de la part de Vinnie, par contre, c'était qu'il fasse la différence sur un exploit personnel.

Qui de mieux que Jurgen Klopp, l'adversaire n°1 de City, pour raconter cette 70e minute marquée à jamais dans la mémoire des fans des Skyblues ? "Ma femme m'a demandé si on allait regarder le match. Je lui ai dit que je n'étais pas sûr. Finalement, je l'ai regardé. J'étais dans mon fauteuil, les mains dans les poches. Toute la saison, je suis resté calme. Mais pas à ce match. Seconde par seconde, j'ai commencé à espérer (un faux pas de City) . Au fil du match, je voyais Leicester être de plus en plus fatigué et je leur en voulais (...) Comme Kompany le fait toute la saison, il marque de l'extérieur de la surface", dit-il avec une pointe d'ironie. Avant d'admettre que "C'était un bon moment." Mais pas pour les fans de Liverpool.



Six jours plus tard, City terminait le travail à Brighton (1-4). Avec Vincent Kompany, bien sûr. Pour une nouvelle prestation réussie, mais aussi pour soulever en premier le trophée, brassard au bras.