Battu 3-2 par Maurizio Sarri à l'aller, José Mourinho s'est offert par ce triomphe plusieurs mois de tranquillité sur le banc des Giallorossi, à l'organisation parfaite et à l'efficacité redoutable.

L'AS Rome, invaincue depuis neuf matches en championnat, remonte à la 5e place du classement en repassant devant son adversaire du jour, à huit journées de la fin.

La marche triomphale de Mourinho a débuté dès la première minute avec le premier but de l'intenable Abraham, à point nommé pour pousser dans le but un corner direct renvoyé par la barre.


Certains supporters de la Roma, encore masqués par le tifo déployé au coup d'envoi dans une ambiance de feu, n'ont même pas vu ce premier but. Mais ils n'ont pas eu à attendre longtemps pour voir récidiver le jeune Anglais, déjà acclamé cette semaine pour avoir sorti la Roma d'un mauvais pas en Ligue Europa Conférence.

Un peu oublié au second poteau, il a réussi une reprise parfaite (22e) pour punir une Lazio pas dans le rythme en ce début de match.


Mais le plus beau était à venir pour les tifosi giallorossi: un coup franc en pleine lucarne de Lorenzo Pellegrini (40e), capitaine bien décidé à briller après avoir manqué le match aller en raison d'une suspension.


Dans un autre registre - gestion et défense, la Roma n'a pas été moins parfaite en seconde période, maîtrisant une Lazio peinant à se montrer dangereuse malgré la forte envie de sauver l'honneur.

E c'est même Abraham - déjà 23 buts cette saison, dont 15 en Serie A - qui n'est pas passé loin du triplé en manquant la cible face au gardien (67e). Mais Mourinho ne lui en voudra pas...