7 matchs, 522 minutes, une moyenne d'un tir par match, 2 grosses occasions manquées, aucune passe décisive et zéro but inscrit. Jonathan David aurait pu rêver de meilleurs débuts pour sa nouvelle aventure lilloise. Que se passe-t-il avec l'ex-prodige de Gand ? Actuellement, le Canadien de 20 ans est titularisé à chaque rencontre. Jusqu'à quand? Autant de questions dont un seul homme connait les réponses: Christophe Galtier

En conférence de presse, son coach est revenu sur la forme de son joueur. Et l'entraîneur est loin de céder à la panique. "On lui fait confiance, je lui fais confiance, ses partenaires lui font confiance. Il y a des joueurs qui s'intègrent et s'adaptent rapidement. L'an dernier, c'était Victor (Osimhen). Cette année, c'est Sven Botman. C'est un peu plus difficile pour Jonathan, on ne va pas se voiler la face. Il le sait, je le vois à son visage après le match. C'est un buteur, un buteur qui ne marque peut quelquefois basculer dans le doute. Il y a tout un travail collectif à faire pour lui. Il doit aller chercher au fond de lui-même autre chose, pour trouver ce déclic. Il est très jeune, peut-être qu'il a sous estimé le niveau de la Ligue 1."

S'il avoue croire en son jeune poulain, il estime que Jonathan David aurait peut-être sous estimé la Ligue 1. Christophe Galtier souhaite en tout cas poursuivre dans la même voie pour redonner de la confiance à l'ancien meilleur buteur de Pro League. "Il va falloir qu'il aille chercher autre chose pour qu'il redevienne performant. C'est un vrai buteur, un vrai joueur pour le collectif. Il est évidemment en dessous de son niveau, mais il va y avoir beaucoup de matches, différentes associations. S'il adhère à ce qu'on va lui proposer, je suis sûr qu'il retrouvera rapidement le chemin des filets."

Le départ de Campos, une mauvaise chose?

Ce dimanche soir, Canal + annonçait la nouvelle tonitruante: Luis Campos aurait décidé de quitter le club. En conflit ouvert avec le directeur général du club Marc Ingla, directeur général du club, le Portugais était celui qui avait permis la venue de l'attaquant chez les Dogues. C'est aussi lui qui était le directeur sportif du LOSC. Un départ qui étonne tant il est parvenu à remettre Lille sur le droit chemin grâce à certains coups comme Osimhen Rafael Leao ou encore Nicolas Pepe.

Dans le SportFoot/Mag, le Portugais était déjà venu à la rescousse du Canadien sélectionné pour le Golden Boy (le meilleur joueur de moins de 21 ans: "Ce sont deux styles complètement différents, avec des histoires de vie aux antipodes l'une de l'autre. On ne peut pas comparer. Victor est plus dans l'émotionnel, Jonathan est plus froid. L'agressivité défensive n'est pas la même, mais au final, les deux donnent des chiffres impressionnants devant le but" avait-il expliqué. "Avant ensuite de conclure. Reste qu'on ne peut pas demander aujourd'hui à Jonathan de faire le même travail défensif que ce que Victor faisait chez nous. Mais c'est pour ça qu'on est là. Pour créer un contexte propice à la progression."

Reste qu'aujourd'hui, Luis Campos est parti. Le transfert le plus onéreux de l'histoire du LOSC va devoir se retrouver rapidement s'il veut garder sa place de titulaire. Au vu de ce qu'il a démontré en Belgique (18 buts en 27 matchs), cela ne devrait être qu'une question de temps.