C'est un drôle de moment qui s'est déroulé ce mardi soir lors de la rencontre de Carabao Cup qui opposait Chelsea à Tottenham. Alors qu'il ne restait qu'un quart d'heure, Eric Dier a laissé ses partenaires à dix pour une pause naturelle. José Mourinho l'a alors suivi dans les vestiaires pour l'enguirlander.


"Je vais bien mais c'était une première pour moi. J'avais des crampes d'estomac, ça n'allait pas. Je ne pouvais rien y faire et quand tu dois y aller tu dois y aller. Je ne sais pas si l'entraîneur a compris ce que je faisais au départ. J'ai dit à Pierre-Emile Hojbjerg et Toby Alderweireld que je partais, je devais simplement y aller", a réagi le milieu de terrain.

Le technicien portugais a profité de cet incident pour pointer du doigt le calendrier démentiel de ses joueurs. "Il devait y aller, il n'avait pas le choix. Quand il est parti, j'ai tout de suite compris ce qui se passait, je suis allé là-bas pour essayer de faire en sorte qu'il le fasse plus rapidement possible, pour lui faire pression. C'est une conséquence de son état physique, il n'avait aucune énergie dans ses muscles. J'espère que nous n'aurons pas une autre semaine comme celle-ci. Si les autorités ne se soucient pas des joueurs, moi ce n'est pas mon cas."

Les Spurs ont joué jeudi dernier en Europa League, dimanche face à Newcastle, ce mardi en Carabao Cup et ils disputeront également le barrage d'Europa League ce jeudi face au Maccabi Haïfa. Tout s'est bien terminé pour Tottenham. Menés au score lors du problème de Dier, les Londoniens ont égalisé à sept minutes de la fin par Lamela. Ils ont fini par se qualifier aux tirs au but. Et Dier a reçu le trophée d'homme du match. L'Anglais l'a mis en scène de manière... particulière.