L'attaquant international anglais de Tottenham, Dele Alli, sera suspendu pour le match de reprise des Spurs face à Manchester United, le 19 juin, en raison d'une blague, diffusée sur internet, sous-entendant que les Asiatiques étaient responsables de l'épidémie de Covid-19.

Début février, avant que la pandémie ne vienne interrompre la saison de football, Alli avait publié une vidéo sur le réseau social Snapchat intitulée "Corona quoi ? Écoutez et mettez le volume".

On y voyait le joueur portant un masque de protection puis filmant à son insu une personne d'apparence asiatique assise près de lui, puis un flacon de gel hydroalcoolique avec la légende "Ce virus devra être plus rapide que ça pour m'attraper".

La publication avait été effacée ensuite et le joueur avait présenté des excuses sur le réseau social chinois Weibo.

La fédération anglaise de football (FA), tout en estimant qu'Alli n'était "pas raciste", avait estimé qu'il "n'avait pas assez réfléchi" en utilisant "des stéréotypes racistes inacceptables".

Une argumentation que la commission de discipline indépendante a retenu, jeudi.

Outre le match de suspension, Alli devra s'acquitter de 50.000 GBP (56.000 euros) d'amende et suivre un stage de sensibilisation sur le sujet.

Son absence contre Manchester United est toutefois une très mauvaise nouvelle pour les Spurs, 8e avec 41 points, et qui espèrent réduire leur écart de 4 unités sur les Red Devils, 5e et aux portes des places qualificatives pour la Ligue des Champions.