Il n’y a plus beaucoup de magie dans le jeu de Neymar. Auteur seulement d’un petit but (sur penalty) depuis le début de la saison, le Brésilien court après sa meilleure forme avec le PSG. A nouveau en difficulté face à Rennes ce dimanche (défaite 2-0 des Parisiens), il a même été remplacé à un quart d’heure du terme par Mauro Icardi.

La prestation terne de trop pour la presse française, qui commence même à se demander si on reverra un jour le footballeur brillant de ses premiers mois avec le PSG ou lorsqu’il portait encore les couleurs du FC Barcelone. "Reverra-t-on un jour la meilleure version du 'Ney' ? Un homme qui, par son génie, a fait vibrer toute une génération d'amateurs de football ? Ce qui interroge, et bien au-delà du match d'hier après-midi, c'est l'état athlétique du numéro 10 parisien", écrit L’Equipe. "Les premiers signes inquiétants étaient apparus la saison dernière. Avec une vélocité moins nette, une réactivité face au défenseur moins prononcée : dans les faits, cela se traduit, de manière récurrente, par une réussite du Ney beaucoup moins importante dans le un contre un."

Il n'y a qu'à comparer les images de ses débuts au Parc des Princes à celles d'aujourd'hui: le joueur auriverde n'a plus du tout la même silhouette. L’hygiène de vie de Neymar est donc à nouveau pointée du doigt, son goût de la fête n’étant plus à démontrer - on l’a encore vu tout sourire avec Lewis Hamilton cette semaine à la Fashion Week de Paris. Mais ses sorties commencent à avoir de fâcheuses conséquences sur ses prestations. Et ce n’est pas en montrant ses abdos, comme il l’avait fait il y a quelques semaines pour éteindre – déjà – une polémique sur son embonpoint qu'il y changera quelque chose.

"Il a été très mauvais, il a raté trop de passes", s’inquiète-t-on aussi au Brésil, au moment où UOL Esporte devait analyser sa prestation face aux Rennais.

Neymar en octobre 2017, lors d'un match face à Anderlecht en Ligue des Champions © BELGA

Sa prolongation fait jaser

En interne, cela ne fait pas rire tout le monde. Au PSG, Neymar palpe 30 millions d’euros par an, un salaire astronomique. Et il vient de prolonger son contrat jusqu’en 2025, alors qu’il a déjà 29 ans. D’après L’Equipe, certaines voix se sont élevées au club, étonnées qu’on offre quatre ans de contrat à un joueur qui commence tout doucement à entrer dans la phase de déclin de sa carrière.

Est-ce un passage à vide qui dure un peu trop longtemps ? Ou y a-t-il un réel malaise ? L’ancien joueur de Santos a montré qu’il pouvait toujours atteindre un niveau stratosphérique quand il le désirait, son match face au Bayern en avril dernier en étant la meilleure preuve. Mais les motifs d’inquiétude sont désormais suffisamment nombreux pour se poser des questions...