1. Son enfance au Brésil

Junior Walter Messias est né le 13 mai 1991 à Ipatinga, un village à 200 kilomètres de Belo Horizonte. Comme tout enfant, il rêve de devenir footballeur professionnel. Surnommé "Mico", il intègre le centre de formation de Cruzeiro. Cependant, il n’arrive pas à s’y imposer. A 20 ans, il tire un trait sur le football. Dans la foulée, il quitte sa terre natale pour rejoindre l’Europe.

2. Son arrivée en Italie

L’ailier droit quitte le Brésil en 2011. Il rejoint l’Italie et plus précisément Turin car son frère y travaille. Il finit par s’y installer pour travailler. Il enchaine les petits boulots pour gagner de l’argent. Habitué à travailler dans le bâtiment, il devient un homme à tout faire sur les chantiers. Junior Messias devient ensuite livreur. Et le football dans tout ça? En 2015, il rejoint le club de Casale qui évolue en Eccelenza soit l’équivalent d’une cinquième division. A partir de ce moment, c’est fini les livraisons. Ezio Rossi, coach de Casale, lui propose un salaire de 1500 euros par mois. Il quitte tout pour faire son retour sur les terrains.

3. De la Serie D à la Serie A en 4 ans

Depuis son passage à Casale, Junior Messias ne cesse de gravir les échelons. Tout va très vite. En 4 ans, il passe de la Serie D à la Serie A. En 2017, il rejoint Chieri en Serie D. Un an plus tard, il rejoindra Gozzano en Serie C. Junior Messias a déjà 28 ans quand il rejoint le club de Crotone en Serie B. Lors de la saison 2019-2020, le club calabrais est promu et accède à la division supérieure. Junior Messias va faire ses premiers pas en Serie A.

4. Son arrivée à Milan

Après une année en Serie A, Crotone est relégué en Serie B. Le joueur pensait alors qu’il allait quitter l’élite du football italien. Le 31 aout 2021, Junior Messias a la chance de sa vie. L’AC Milan fait une offre à Crotone, un prêt payant d’un an évalué à 2,6 millions d’euros. 

Le transfert du Brésilien interroge les suiveurs du championnat italien malgré ses 9 buts inscrits lors de la saison 2020-2021. Junior Messias arrive donc à Milan sur la pointe des pieds. Ni les observateurs, ni les tifosi rossoneri sont convaincus par ce transfert. Et bien, l’histoire leur donnera tort.

5. D’inconnu à homme providentiel

Le mercredi 24 novembre, sa carrière prend une autre tournure. L’AC Milan affronte l’Atletico Madrid dans le cadre de la 5e journée des phases de poules de Ligue des Champions. Un match décisif pour les Rossoneri qui devaient s’imposer pour entretenir l’espoir d’une qualification en huitième de finales. 

Mis sur le banc par son entraineur, Stefano Pioli, Junior Messias ne le sait pas encore mais va connaitre son heure de gloire. Rentré au jeu en cours de match, il va marquer le but décisif pour son équipe. Milan gagne 0-1 et entretient l’espoir de se qualifier par les huitièmes de finale. Suite à son but, son statut a changé. Il est passé d’inconnu à homme providentiel.

6. Le rival numéro 1 d’Alexis Saelemaekers

Le milieu droit brésilien ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Lors de la victoire du Milan face au Genoa, Junior Messias s’est encore illustré en marquant un doublé. Ses bonnes performances pourraient-elles bouleverser la hiérarchie mise en place par Stefano Pioli? La question mérité d’être posée. 

Arrivé en janvier 2020, le Diable Rouge avait écarté toute concurrence. L’ancien joueur d’Anderlecht est considéré comme un membre important du onze de départ. Généreux dans l’effort et omniprésent dans le pressing, le numéro 56 pêche dans le denier tiers adverse. En quinze journées de Serie A, le Belge n’a délivré que 2 passes décisives. Alexis Saelemaekers devra corriger le tir s’il ne veut pas se faire doubler par la nouvelle coqueluche des supporters milanais.