"Plus que jamais, nous devons éradiquer ces phénomènes de hooliganisme et bannir tous ceux qui sont ennemis, par leurs actes, du football, mais aussi des clubs dont ils se revendiquent. Dans ce contexte, jusqu'à nouvel ordre, et jusqu'à ce que la lumière soit faite sur l'identification des auteurs, l'Olympique Lyonnais décide d'interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matches à l'extérieur", a écrit l'OL dans un communiqué.

Vendredi, la rencontre des 32es de finale de la Coupe de France entre le Paris FC, club de Ligue 2, et Lyon a été interrompu au moment de donner le coup d'envoi de la seconde période.

Pendant la pause, des fumigènes ont été lancés aux abords du parcage lyonnais. Ils ont alors été ramassés par des supporteurs dans la tribune attenante, puis lancés à divers endroits de cette tribune avant de s'éteindre. Deux explosions de bombes agricoles ont également été entendues.

Des bagarres ont éclaté et des mouvements de foule ont alors eu lieu dans le parcage lyonnais et la tribune voisine entraînant le déploiement de forces de l'ordre venus prêter main forte aux stadiers.

Des spectateurs de la tribune proche des incidents sont alors descendus sur la pelouse pour s'éloigner.